Olivier Voirin : MGI Software, haute définition pour vos images.

Jérôme Bouteiller
21 décembre 2000 à 00h00
0
Editeurs de nombreux logiciels liés au traitement de l'image, MGI Software dévoile Zoom Server, une technologie à destination des commerçant électronique qui permet de délivrer des images haute résolution.

JB - Monsieur Voirin, bonjour. En quelques mots, pourriez vous présenter votre propre parcours et votre société, MGI Software ?

OV - Bonjour. Diplômé d'une ESC en 1996, je suis parti à San Francisco suivre une MBA. J'ai subventionné cette formation grâce au soutien de la société Live Pic, qui est devenu une filiale de Live Picture, éditeur d'un logiciel de retouche d'image. En 1998, suite à l'échec d'un spin-off par le management, suite aux retombées de la crise asiatique, nous avons été racheté par MGI Software, notre principal concurrent. J'ai participé à l'implantation de MGI en Europe et je dirige actuellement sa filiale française.

MGI est une société canadienne basée à Toronto, côtée, créée en 1994 et comptant 400 salariés. MGI est divisée en 2 pôles. D'une part un pôle grand public avec des logiciels leaders comme Photosuite et Videoweb. D'autre part un pôle professionnel tourné vers "l'internet imaging" dont la pièce maîtresse est Zoom Server mais qui propose aussi des applications d'édition ou encore d'imagerie spatiale.

JB - Vous lancez la version 4 de Zoom Server. Pouvez vous présenter cette technologie ?

OV - Zoom Server est une solution client serveur qui s'installe sur n'importe quel OS (windows, unix, linux) et qui permet de délivrer des images haute résolution, quelle que soit la bande passante de l'internaute. Cette solution permet au client de sites commerciaux ou artistiques (musée, art, enchères) ou immobiliers de visualiser les biens ou produits dans les moindres détails. Cette solution propose aussi des outils de management de sa base image qui permettent d'augmenter la productivité et de réduire les coûts. A partir d'un seul fichier source image, on est capable de décliner cette même image à toutes les tailles, dans toutes les résolutions souhaitées, sans faire intervenir de main d'oeuvre additionnelle.

JB - Êtes vous en mesure de prouver l'efficacité de cette technologie pour vos clients ?

OV - Tout à fait. L'idéal est biensûr de pouvoir faire une démonstration car c'est un produit très visuel. Mais je peux vous donner les chiffres de NineWest, un client américain, qui a observé une hausse de 30% des ventes et une baisse de 50% des retours marchandise sur les produits présentés par Zoom Server. Le retour sur investissement est conséquent. Autre exemple, la vente aux enchères de produits originaux de la série américaine Seinfeld organisée par le site StudioUniversal. Le temps de navigation a été doublé et les enchères ont largement battu tous leurs précédents records...

JB - Outre la VPC, comptez vous travailler avec les société proposant des banques d'image ?

OV - Nous avons approché l'AFP. Notre solution est en cours d'évaluation dans leur service. Nous sommes en contact avec des sociétés spécialisées dans la distribution de contenu comme CareInside. Je peux aussi vous citer l'exemple de MySystem Journal pour lequel les journalistes utilisent des graphiques de haute résolution pour l'édition papier. Zoom Server leur permet de mettre en ligne exactement ces mêmes graphiques, avec la même précision, sans en dégrader la qualité.

JB - Zoom Server répond à des problématiques de droits d'accès aux contenus. Mais ne craignez vous pas la concurrence de technologies de streaming ?

OV - En matière de droit d'accès, nous proposons en effet des outils de "waterwarking" à la volée. De plus, je tiens à souligner le fait que l'internaute n'a jamais accès à l'ensemble de l'image à haute définition. Pour la concurrence, il en existe d'autres types mais nous la craignons pas. Nous sommes les seuls à proposer une solution globale liée à l'imagerie numérique.

JB - Zoom Server est une technologie liée à l'image. Pourrait on imaginer sa transposition à l'image animée, la vidéo ou même l'audio vidéo ?

OV - Je ne suis pas en mesure de répondre concrètement à cette question. J'aurais tendance à dire que nos métiers sont la photo et la vidéo numériques. Nous proposons aujourd'hui de l'imagerie, de la photo composition et de la retouche d'image. Dès lors, tout reste ouvert pour nos futurs développement sur le Net.

JB - Le slogan de MGI est "Any Image, Anytime, Anywhere". Est-ce que Zoom server peut-être utilisé sur des environnements mobiles comme EPOC, PalmOS voir le WAP ?

OV - Je peux en effet vous confirmer que MGI travaille très sérieusement sur ces environnements bien qu'aucune annonce n'ait été faite à ce sujet.

JB - Monsieur Voirin, je vous remercie.
Entretien réalisé par Jérôme BOUTEILLER en Décembre 2000
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Étouffé par les sanctions américaines, Huawei également lâché par les fondeurs chinois
scroll top