L'UMTS moins profitable que prévu selon DoCoMo

Par
Le 23 novembre 2000
 0

L'opérateur japonais NTT DoCoMo, inventeur du i-Mode, doute de la profitabilité de l'UMTS et pense que les revenus ne dépasseront pas ceux des réseaux GSM

L'opérateur japonais NTT DoCoMo, inventeur du i-Mode, doute de la profitabilité de l'UMTS et pense que les revenus ne dépasseront pas ceux des réseaux GSM

Numéro un mondial de l'internet mobile avec les millions d'abonnés au service i-Mode, le japonais NTT DoCoMo a déclaré douter de la profitabilité de l'UMTS. DoCoMo devrait proposer à partir de Mai 2001 le premier réseau UMTS basé sur sa norme W-CDMA à ses clients japonais et n'attend pas de hausse significative de ses revenus. En effet, bien que très rapides, ces réseaux n'assureraient pas de viabilité aux projets de musique ou encore de vidéo à la demande, selon l'opérateur. DoCoMo ne pense pas pouvoir faire mieux que l'envoi de courts clips d'une quinzaine de secondes, incitant tout au mieux à l'achat de vidéos ou de musique, mais avec un PC. Particulièrement pessimiste, ces études pourraient passablement refroidir les opérateurs et leurs financiers, lancés dans la coûteuse aventure de l'UMTS. Néanmoins, contrairement à sa promesse d'être un "standard", il pourrait exister plusieurs UMTS, notamment des versions européennes, un peu plus rapides que la technologie de DoCoMo. Le véritable marché pourrait en fait provenir du streaming, dont la diffusion s'adapte aux capacités du réseau, et dont les premières expériementations débuteront cet hiver, sur les premiers médiaphones GPRS Nokia équipés du lecteur Real 8.
Modifié le 20/09/2018 à 15h38

Les dernières actualités

scroll top