L'Arabie saoudite ferme l'accès aux clubs Yahoo!

Jérôme Bouteiller
14 août 2000 à 00h00
0
Alors que l'affaire des enchères Nazies bénéficie d'un nouveau sursis en France, l'Arabie Saoudite a annoncé la censure des clubs en raison de contenus jugés pornographiques.

Alors que la justice française a repoussé au 6 Novembre sa décision sur l'accès des français aux pages d'enchères nazies du portail américain Yahoo, ce dernier se voit restreindre l'accès à certaines de ses pages par un autres pays. En effet, les autorités saoudiennes ont bloqué l'accès aux clubs Yahoo! en raison de l'abondante présence de matériaux jugés pornographiques ou offensants pour ce pays musulman, siège de LaMecque. Selon Khalil al-Jadaan, un responsable du seul fournisseur internet du royaume, la King Abdul Aziz City for Science and Technology, ''la décision de bloquer l'accès au site clubs.yahoo.com est irrévocable. Les choses sont allées au-delà de ce qui est acceptable, et les sites pornographiques ou offensants y poussent comme des champignons''. Selon lui, certains clubs, non seulement fournissent du matériel pornographique, mais en plus insultent nommément certaines Saoudiens. ''La plus grande partie de ce qu'on trouve sur le site porte atteinte aux valeurs religieuses, sociales et politiques du royaume'', a-t-il ajouté, interrogé par AP. Pornographie ou Nazisme, la censure ne s'accomode donc pas des contenus véhiculés sur Yahoo.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top