Les militaires français acceptent de libérer les fréquences Bluetooth

13 juillet 2000 à 00h00
0
Face aux pressions des industriels et des pouvoirs publics, l'armée française a accepté de libérer les fréquences utilisées par la technologie de liaison locale BlueTooth.

Face aux pressions des industriels de la NetEconomie et des pouvoirs publics, l'armée française a accepté de libérer les fréquences 2400 à 2483,5 MHz utilisées par la technologie de liaison locale radio BlueTooth. Cette technologie dénommée "Dent Bleue" en référence à un chef viking, a été impulsée par Ericsson, le géant suédois du téléphone mobile et des télécommunications. Elle permettra dès la fin de l'année de remplacer les fils et autres connexions infra rouge par un système radio à très haut débit, commun à de très nombreux appareils. De la téléphonie mobile aux appareils photos, des ordinateurs à l'électro-ménager, Bluetooth serait donc un système de communication local universel à haut débit. Equipant de très nombreux appareils, cette technologie aurait pu être interdite sur le territoire français si l'armée tricolore avait refusé de libérer ces fréquences, entraînant un imbroglio juridique avec les millions de touristes dont les appareils électroniques auraient pu espionner les communications militaires...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Starlink lance la version française de son site, l'internet très haut-débit bientôt chez vous ?
Test JBL Live Pro+ TWS : des intras designs et confortables, mais pas très autonomes
Avis Microsoft OneDrive (2021) : la meilleure intégration dans Windows et Office
iPhone reconditionné : 2 deals chocs à moins de 200€ à saisir ce week-end
Aux US, 4% des utilisateurs d'iPhone laissent le tracking des applications activé après la mise à jour iOS 14.5
Mass Effect en 4K : c'est déjà possible grâce aux mods (et c'est gratuit)
Vite Ma Dose de Vaccin : trouvez votre rendez-vous de vaccination contre la COVID-19
WhatsApp ne supprimera pas votre compte le 15 mai si vous n'acceptez pas ses règles de confidentialité
Test ASUS ZenBook 13 OLED : agilité et maîtrise, cette fois grâce à AMD
Sunshine : une quête de sens à la surface du Soleil
Haut de page