Intel se diversifie et lance son premier "webitel"

23 juin 2000 à 00h00
0
Le géant mondial des microprocesseurs entame un repositionnement stratégique en présentant sa "dot station", un terminal internet léger, fils spirituel du Minitel français.

Le numéro un mondial du microprocesseur, inventeur du célèbre Pentium, annonce un repositionnement stratégique en lancant son premier terminal internet. Baptisé "Dot Station" (comme le "dotcom" des ".com"), ce nouveau terminal reprend les prophéties de Sun sur le network computer, un terminal dédié à la navigation sur internet, que le Minitel français avait en quelque sorte incarné au milieu des années 80. Arrivant sur un marché déjà occupé par Matra, Alcatel, Samsung voire Sony, Sega et Nintendo avec leurs consoles de jeu, ce terminal visera surtout à être distribué auprès d'une population ne souhaitant pas acheter un véritable ordinateur, réputé trop complexe. Le terminal pourrait d'ailleurs reprendre un modèle de commercialisation digne du Minitel ou désormais des mobiles en étant offert aux clients souscrivant un abonnement mensuel auprès d'un fournisseur d'accès. La Dot Station s'appuiera sur un processeur Intel Celeron et le système d'exploitation Linux (un comble pour Intel, allié historique de Microsoft) et sera distribué en Europe par eLaser, une filiale des Galeries Lafayette. Vendue 3500 francs, la dot station pourrait néanmoins avoir du mal à rencontrer son public, en raison de la concurrence des PC bas de gamme, des futures télévision interactives (TAK de Thomson) ou encore des consoles de jeu japonaises. Mais Intel est condamné à évoluer en raison de l'évolution du marché de l'informatique et du déplacement de la puissance de calcul du poste client vers le serveur web (bureautique, surf ou encore jeu en ligne).
Modifié le 20/09/2018 à 15h38
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Europ@web investit dans le
Bouygues Telecom saisit Bruxelles pour dénoncer le prix des licences UMTS en France
Jacques THIBON : TAK, la télévision interactive selon Thomson Multimédia
Bouygues Telecom saisit Bruxelles pour dénoncer le prix des licences UMTS en France
Detonator 5.31 = fake
Europ@web investit dans le
Bouygues Telecom saisit Bruxelles pour dénoncer le prix des licences UMTS en France
Jacques THIBON : TAK, la télévision interactive selon Thomson Multimédia
Bouygues Telecom saisit Bruxelles pour dénoncer le prix des licences UMTS en France
Nouveaux graveurs RICOH
Haut de page