Chine LANZMANN : Newsfam, le webmag pour les femmes

Par Jérôme Bouteiller
le 29 mai 2000 à 00h00
0

A l'instar de la presse traditionnelle, le web commence à disposer de sites thématiques dédiés aux femmes. Newsfam, un site crée fin 1999, s'adresse ainsi aux femmes en ligne. Sa cofondatrice, Chine LANZMANN, a bien voulu nous présenter son service.

A l'instar de la presse traditionnelle, le web commence à disposer de sites thématiques dédiés aux femmes. Newsfam, un site crée fin 1999, s'adresse ainsi aux femmes en ligne. Sa cofondatrice, Chine LANZMANN, a bien voulu nous présenter son service.

JB - Chine LANZMANN, bonjour. En quelques mots, comment pourrait-on présenter Newsfam ?

CL - Newsfam est un magazine pour les femmes, autour duquel il y a des communautés, des services, un annuaire et une boutique. C'est la porte d'entrée des femmes urbaines et actives sur le web, de 18 à 45 ans. Sa mission : les informer, les aider dans leur vie de tous les jours, les écouter, les distraire et les passionner. Du pratique et du futile, du concret, de la tendance et de l'âme. L'équipe compte actuellement une trentaine de personnes dont 2/3 de femmes. Sur un plan plus financier, nous avons levée 20 millions de francs auprès de Apax Partners en Novembre 1999 et nous étudions actuellement un nouveau tour de table.

JB - Qu'apporte un webmag comme le vôtre, par rapport à un magazine féminin traditionnel ?

CL - Nous ne sommes pas sur le même média. Je pense que la valeur ajoutée d'un site comme le nôtre est son interactivité. D'une part, nos lectrices ont la possibilité de réagir aux articles de nos journalistes en leur envoyant des e-mails. D'autre part, nous développons de nombreux forums et tch@t dans une optique évenementielle. Nous essayons d'innover en la matière en organisant quotidiennent deux rendez vous, l'un avec une personnalité (mode, culture, etc..), l'autre avec un expert (santé, décoration, etc..). Ces rendez-vous permettent de fidéliser nos internautes en leur offrant la possibilité de discuter avec des intervenants de qualité.

JB - Votre section webmag dispose de rubriques "cuisine", "santé", "sexe", "psycho", etc.. Ne craignez vous pas l'apparition de portails ultra spécialisés ?

CL - Ce type de portails orientés "beauté", "psycho" ou "cuisine" seront de plus en plus nombreux et nous établirons des partenariats avec certains d'entre eux. Mais nous disposons déjà d'une solide équipe éditoriale et nous souhaitons garder notre vocation généraliste.

JB - Envisagez vous de décliner votre marque sous des formes plus traditionnelles comme des émissions de TV ou un magazine papier ?

CL - L'essentiel de notre équipe provient des médias traditionnels : télé et presse. Nous disposons donc des compétences pour le faire mais cela ne fait pas partie de nos priorités. Nous préférons nous concentrer sur le Net et l'accompagner vers de nouveaux supports : Wap, Palm, TVi, etc.. grâce à un partenariat avecAlladino, nous envoyons déjà un horoscope quotidien à toutes nos lectrices équipés de ce types de terminaux mobiles. Le "hors ligne" n'est donc pas d'actualité pour le moment. Notre site est très jeune, il n'a que 6 mois et nous voulons avant tout veiller à ce qu'il soit le mieux possible et dispose d'une navigation intuitive et de contenus de qualité.

JB - Votre segment compte déjà de nombreux concurrents. Pensez vous qu'il y aura de la place pour tout le monde ?

CL - Le dynamisme de la presse féminine tend à montrer qu'il y a de la place pour de nombreux titres et il en sera de même sur le Net. L'arrivée de et de son site Plurielles est à la fois une formidable challenge et la confirmation que notre positionnement généraliste est le bon. Nous observons également nos autres concurrents ainsi que les portails plus classiques qui ouvrent des sections dédiées aux femmes. Le marché va continuer d'évoluer et la sélection se fera en fonction de la qualité de notre service et de nos contenus.

JB - Pionnière du web, vous avez participé à la création de nombreux projets multimédia au sein de Canal +. Souhaitez vous reproduire des expériences comme la 3D au sein de Newsfam ?

CL - J'ai découvert les services en ligne au milieu des années 80 et la création du site web de Canal + ou encore le projet du Deuxième Monde ont été de formidables expériences. Newsfam dispose de cette dimension communautaire via ses forums mais nous ne pensons pas expérimenter la 3D pour le moment. Des auteurs de science-fiction comme William Gibson soulignent d'ailleurs le paradoxe de la 3D qui nécessite le retour à des notions réelles comme la gravité ou les collissions alors que le Net est un espace virtuel qui pourrait tout à fait s'affranchir de ces notions. Pour le moment, nos lectrices sont surtout à la recherche de services pratiques, de contenus de qualité et de rendez vous avec des intervenants de qualité. Nous n'avons pas encore trouvé mieux que l'écrit mais tout est possible.

JB - Mademoiselle Lanzmann,je vous remercie.
Entretien réalisé avec la collaboration de Anabel Goldschmidt et réalisé par Jérôme BOUTEILLER en Mai 2000
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Nintendo : de nouveaux accessoires repérés en ligne pour la Switch Mini
Apple lance les bêta publiques d’iOS13, iPadOS, tvOS et macOS Catalina
Comparatif 2019 : quel est le meilleur smartphone ? (MàJ Juin)
1800€ d'abattement sur les avantages en nature pour les salariés roulant en voiture électrique
Bill Gates considère que
Spotify considère avoir surpayé les artistes et éditeurs en 2018 et réclame un remboursement
Xiaomi lance CC, sa nouvelle sous-marque de smartphones pour
Peugeot 508 PHEV : tout ce que l’on sait sur la berline hybride rechargeable
La fréquence des mises à jour du Galaxy S7 encore revue à la baisse
Les Huawei P30 Pro et Mate 20 Pro accueilleront Android Q malgré les sanctions US
scroll top