Tim BAKER, Gemplus "Nous sommes le numéro 1 de la carte à puce"

Jérôme Bouteiller
16 mars 2000 à 00h00
0

Gemplus S.C.A. (www.gemplus.com) est le numéro un mondial des solutions basées sur cartes à puce et cartes plastique. Son Directeur de la Communication, Tim BAKER, a bien voulu nous en dire plus sur la stratégie de ce joyau de la haute technologie françai

Gemplus S.C.A. (www.gemplus.com) est le numéro un mondial des solutions basées sur cartes à puce et cartes plastique. Son Directeur de la Communication, Tim BAKER, a bien voulu nous en dire plus sur la stratégie de ce joyau de la haute technologie françai

JB - Monsieur BAKER, Bonjour, Gemplus est présenté comme l'un de nos champions nationaux en matière de carte à puce, pourriez vous retracer rapidement le parcours de votre entreprise depuis sa création.

TB - Gemplus est le numéro un mondial des solutions basées sur cartes à puce et cartes plastique. Gemplus fabrique et commercialise des cartes à piste magnétique, cartes à mémoire et à microprocesseurs, cartes à puce sans contact, étiquettes électroniques ainsi que des objets intelligents. La société conçoit et commercialise également des logiciels, outils de développement et des lecteurs de cartes. Parallèlement à ces activités, Gemplus assure des services de conseil, de formation et de personnalisation pour permettre à ses développeurs, distributeurs, partenaires et clients de bénéficier des solutions les plus complètes et flexibles du secteur en matière de carte à puce.

Avec un chiffre d'affaires supérieur à 3,8 milliards FF en 1998, Gemplus compte plus de 4 300 salariés répartis sur 10 sites de fabrication, 5 centres de R&D et 41 bureaux commerciaux et de marketing situés dans 27 pays différents à travers le monde. Fondée en 1988, Gemplus a mis en oeuvre avec succès des solutions de carte à puce portables et sécurisées permettant de simplifier des applications aussi variées que téléphonie publique et cellulaire, transactions financières, fidélité, transports, éducation, santé, jeux, identité, télévision à péage, commerce électronique, sécurisation des réseaux sur Internet, contrôle d'accès et technologies de l'information.

JB - Comment se repartit votre chiffre d'affaire entre les cartes téléphoniques, les cartes SIM ou encore les cartes bancaires?

TB - Nous ne souhaitons pas donner ce type d'information.

JB - En Monétique, Gemplus semble pouvoir être en mesure de proposer des solutions grand public pour fiabiliser le commerce électronique. Quelles sont-elles?

TB - Gemplus a développé différents produits qui correspondent aux moyens de paiements demandés sur Internet :

- GemSAFE pour sécuriser le canal de communication entre un PC et le serveur Web commerçant, et permettre ainsi de communiquer son numéro de carte bancaire sans risque d'interception sur le réseau. Cette technologie dite SSL ( Secure Socket Layer ) est la plus utilisée aujourd'hui pour le commerce electronique. GemSAFE renforce la sécurité SSL en stockant les clés permettant l'authentification du chiffrement dans la carte. GemSAFE permet de sécuriser d'autres services Internet que le paiement.

- Wallet SET 1.0 : Visa et Mastercard ont défini un protocole nommé SET ( Secure Electronique Transaction ), protocole de paiement entre le consommateur, le commerçant et la banque acquéreur. Fruit d'un partenariat avec Verifone, le Wallet est un logiciel qui s'éxécute sur le PC du consommateur et permet de maximiser la sécurité : signature du bon de commande, chiffrement des coordonnées bancaires, ... Gemplus a produit une version de ce Wallet pour la carte bancaire française. Gemplus adapte actuellement ce logiciel a d'autres types de cartes du marché.

- Carte porte-monnaie electronique : remplaçant le "cash", la carte porte-monnaie est d'ores et déjà utilisé dand de nombreux pays pour les achats de faible valeur, lorsque la carte de crédit n'est pas acceptée. Tout commerçant equipé d'un terminal ad'hoc peut ainsi se faire regler des achats pour quelques francs, remplaçant ainsi la nécessité de manipuler de la petite monnaie. Ce type de carte devrait prochainement faire son apparition en France. De par son fonctionnement, la carte porte-monnaie electronique est bien adaptée au achat de faible valeur sur Internet, comme l'achat d'information. Gemplus participe a des tests pour utiliser ce type de carte sur Internet.

Au dela du paiement sécurisé, Gemplus développe également des solutions de sécurisation de réseau d'entreprise ( Intranet ), et de filtrage des accès à un serveur Web pour reserver des services à un groupe identifié d'individus. La fidélité par carte sur Internet est également amené à ce developper.

JB - Comment vous situez vous par rapport à vos concurrents? Qui sont -ils?

TB - Gemplus est le n°1 mondial avec 37 % de parts de marché (source Dataquest). Nos concurrents sont Schlumberger, Orga, G&D, DeLaRue, ...

JB - Comment doit-on comprendre un Puce. Est-ce un processeur, une unité de sauvegarde, un véritable petit ordinateur?

TB - La puce est un véritable petit ordinateur qui imite notre intelligence , elle mémorise de diverses façon comme notre cervelle , elle décide et peut donc faire des transactions sécurisées en permettant ou empêchant des transferts de données ,elle peut aussi participer à la communication avec son porteur associée à du vocal , la commande d'un ecran , les transfert de données par une communication wireless etc... ; et enfin elle sait analyser un signal venant d'un ou de plusieurs microcapteurs biométrique ou autre C'est un MICROPROCESSEUR aussi puissant que celui d'un PC et qui améliore ses performances tous les jours ( *2 tous les 18 mois )

JB - Jean-Pierre Gloton, votre vice président, a annoncé vouloir commercialiser un montre intelligente. Quelles en seront les spécificités? Quand sera t'elle en vente?

TB - La "montre multimedia", alimentée par l'énergie thermique de la main, sera dotée d'une fonction GSM pour communiquer (par téléphone ou via Internet), d'un mini écran plat, d'une fonction vocale et d'une caméra pour échanger des images, d'une fonction GPS pour se localiser grâce au satellite, d'une antenne pour les fonctions sans contact comme le contrôle d'accès. Elle pourra aussi , pourquoi pas, lire des données biométriques (empreinte digitale ou vocale); son porteur pourra ainsi accéder à son ordinateur, ouvrir à distance la porte de sa maison ou de sa voiture ... le prototypage est prévue en 2000 , le reste est confidentiel. (cf annexes)

JB - Gemplus a t'il la volonté de devenir un véritable constructeur d'objets communicants?

TB - Gemplus est déjà un constructeur d'objets communicants ( lecteurs avec transmission ,Montres avec antennes (2 Millions d'Unités produites et sur le terrain ), TAG ( quelques dizaines de millions ), carte sans contacts (idemTAG) etc etc ou participant à la communication ,c'est donc une suite logique si ce sont des objets personnels pour s'identifier , payer et servir de fichier personnel portable ...

JB - Gemplus est-il bien placé pour profiter de l'explosion annoncée de l'informatique nomade et en particulier du téléphone mobile?

TB - Oui, parce que nous sommes déjà leader mondial de la carte SIM, la carte à puce utilisée dans tous les téléphones GSM. En Janvier 1999, Gemplus a passé le cap des 100 millions de SIM livrées depuis notre création. Nous sommes également présents sur le marché de la carte à puce dans les secteurs bancaires et Internet. Nous sommes ainsi bien préparés pour l'explosion de l'Internet mobile, de la banque mobile, et du commerce mobile. Nous sommes présents dans le plupart des experiences importantes actuelles dans ces domaines. L'explosion de l'informatique nomade sera propulsée par la convergence entre les grands réseaux mondiaux, ceux de la téléphonie mobile, de la téléphonie fixe et de l'internet. La carte à puce est au centre de cette convergence.

JB - Gemplus peut-il devenir un Intel du téléphone?

TB - Intel est devenu leader du microprocesseur en créant un produit nouveau en dehors de toute normalisation internationale. La carte à puce, surtout dans la téléphonie mobile est regulée par une batterie de normes. Nous participons aux comités de normalisation, nous innovons aussi, mais le marché veut que les innovations doivent être normalisées avant d'être utilisées à grande échelle. Nous sommes à l'origine de la plupart ces innovations autour de la carte SIM (technologie STK, Dual slot, utilisation du SIM dans WAP), mais ces innovations sont utilisables par d'autres fabricants de cartes à puce. Nous sommes donc leader dans le monde du SIM, nous utilisons notre position pour encore innover mais nous ne sommes pas dans le positions d'un INTEL qui peut définir son propre marché.

JB - Vous avez annoncé la mise au point du puce compatible java. Ce genre de produit est-il une menace pour les système d'exploitation légers comme Windows CE, EPOC ou Palm OS?

TB - Ces systèmes d'exploitations légers ne visent pas le segment des cartes à puce. Cette concurrence n'existe donc pas et une carte Java peut parfaitement être utilisée par des dispostitifs dotés de ces systèmes d'exploitation. Il est à noter cependant que les promoteurs de Java, arguant de l'universalité de ce langage, visent l'ensemble des systèmes et positionnent aussi des versions sur le créneau des systèmes embarqués légers, face aux noms mentionnés ci-dessus.

JB - Quelles sont les ambitions de Gemplus? Devenir un géant des solutions logicielles? des processeurs? des solutions monétiques? Tout à la fois?

TB - Rester le leader mondial de la carte à puce, en offrant à ses clients des solutions complètes.

JB - Monsieur Baker, je vous remercie. (Entretien réalisé par Jérôme Bouteiller en Avril 1999)
Modifié le 18/09/2018 à 14h07
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Biocarburant : les vols long-courriers bientôt tous concernés ?
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top