8e Journées du Logiciel Libre à Villeurbanne

Par Stéphane
le 16 octobre 2006 à 11h49
0
Organisées par l'ALDIL, les 8e Journées du Logiciel Libre avaient lieu les 13 et 14 octobre à CPE Lyon, sur le Domaine Scientifique de La Doua (Villeurbanne). Comme chaque année, l'événement réunissait de nombreux exposants du monde du Libre autour d'un thème, cette année les rapports entre logiciel libre, sécurité et développement durable.

00C8000000376917-photo-8e-jdll-stand-mozilla.jpg
00C8000000376902-photo-8e-jdll-stand-mozilla.jpg
00C8000000376903-photo-8e-jdll-stand-gnome.jpg

Les Journées du Logiciel Libre réunissent de nombreux acteurs


Outre les démonstrations prodiguées sur les stands des acteurs présents (OpenOffice.org, Mozilla, Gnome, Kaella ...), les journées du Logiciel Libre sont aussi l'occasion d'organiser des conférences dans les amphithéatres de CPE Lyon. Pour cette édition, parmi les nombreux intervenants, Tristan Nitot (Mozilla Europe) est ainsi revenu sur l'approche de la sécurité dans les logiciels libre, et notamment dans Mozilla Firefox, dont la version 2.0, actuellement au stade de Release Candidate (voir notre brève Firefox 2.0 RC2 est disponible en téléchargement), devrait voir le jour aux alentours du 1er novembre. Thierry Stoehr (AFUL) a, quant à lui, évoqué les formats ouverts et leurs enjeux en matière de sécurité et de pérennité des archives. S'appuyant sur des exemples concrets, comme la sauvegarde de la documentation sur les sites abritant les déchets nucléaires (qu'en restera-t-il dans 300 ans ?), ou sur les problèmes liés à l'interopérabilité, il a délivré un exposé très didactique mais relativement peu suivi, sans doute à cause de l'horaire assez difficile (un samedi matin à 10 heures). L'amphithéâtre s'est un peu rempli pour la conférence suivante, une intervention de Christophe Espern (EUCD.INFO) sur les origines et les conséquences de la loi DADVSI, l'occasion notamment de tenter d'expliquer les doutes qui subsistent sur les fameux amendements « Vivendi » dont l'interpretation pose problème. La question des logiciels « manifestement » ou « principalement » utilisés à des fins illicites a été posée, et représente, pour Christophe Espern, un flou juridique qui peut conduire à un gel de l'innovation. Le co-fondateur d'EUCD.INFO a également rappelé que la loi DADVSI n'était qu'un début, d'autres textes similaires étant à l'étude au niveau international.

012C000000376904-photo-8e-jdll-firefox-vs-iceweasel.jpg

« Renard de feu » contre belette des glaces : la guerre est déclarée


Bien que réunissant la plupart des acteurs majeurs du libre et des interventions de qualité et abordables, l'événement gagnerait pourtant à toucher un public plus large, les visiteurs étant en majorité des utilisateurs déjà convertis au logiciel libre. Les JDLL ont également été le théâtre un peu navrant d'une rivalité entre les stands de Mozilla et Debian, situés face à face. Les exposants de Debian se livraient ainsi à une promotion « musclée » d'IceWeasel, une version dérivée de Firefox ne posant pas les problèmes d'utilisation du logo et de la marque au panda rouge. Le stand d'en face ne s'est pas gêné pour griffonner à son tour les affiches incriminées. Difficile de savoir qui a tort ou raison dans cette querelle mais elle renvoie une image assez puérile de certains membres de la communauté du logiciel libre, heureusement pas représentative de l'ensemble.
Modifié le 18/09/2018 à 15h06
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Elon Musk présente les nouvelles tuiles solaires de toit Tesla au prix sacrifié
Honda dévoile la plateforme destinée à ses véhicules électriques Honda e
Airbnb lance
L'utilisation de Bitcoin génèrerait autant de CO2... que la ville de Las Vegas
Uber veut livrer des Big Mac par drone d'ici trois ans
IBM fait débattre une IA sur la légalisation du cannabis
Doom Eternal supportera aussi le Ray Tracing
Debian 10
Google Street View vous permet d’entrer dans la maison d’Anne Frank
Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter
scroll top