MusicMe : location de musique à 14,95 euros/mois

0
Lancées aux Etats-Unis depuis plus de deux ans, les formules de location de musique illimitée sont en passe de faire leur entrée en France grâce à MusicMe (ex AllMusicBox), qui prévoit d'ouvrir son service à la fin de l'année. Pour 14,95 euros par mois, l'internaute pourra télécharger librement et à volonté les titres de son choix parmi les quelque 600 000 références inscrites au catalogue de MusicMe. Toutefois, il perdra l'accès à ses morceaux en cas de résiliation du service comme c'est le cas sur des plateformes comme Unlimited, Napster ou Rhapsody (Real Networks).

En janvier dernier, MusicMe s'était démarqué de la concurrence en proposant le premier service de streaming illimité de musique. Si le modèle traditionnel de l'achat à l'acte se révèle toujours le plus rentable pour les distributeurs, les services d'abonnement locatif ont déjà séduit plus d'un million d'internautes aux Etats-Unis. MusicMe vient justement de signer un accord avec EMI ce qui lui permet aujourd'hui de revendiquer la présence des quatre principales majors à son catalogue (Warner, Sony BMG, Universal et EMI).

MusicMe devrait permettre le transfert des morceaux téléchargés sur un baladeur. Il sera toutefois impératif de disposer d'un baladeur compatible avec la technologie de DRM PlaysForSure de Microsoft dans sa version « souscription ». Comme dans toute offre de location de musique, il est en effet nécessaire de se connecter régulièrement à la plateforme émettrice afin de vérifier que l'abonnement court toujours et de prolonger la validité de la licence des morceaux déjà téléchargés.

D'autres tentent actuellement de bousculer le marché en mettant en place des services qui rompent avec le modèle économique habituel de la musique en ligne. C'est notamment le cas d'Airtist, un service qui propose à la vente des morceaux à partir de 0,20 euro la pièce. Comme sur MySpace (où le service est fourni par Snocap), les artistes peuvent ici fixer librement le prix de leurs productions, mais reversent une part de leurs recettes à la plateforme qui les héberge.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page