DVD Jon veut ouvrir l'iPod à d'autres formats

0
Par l'intermédiaire de sa société DoubleTwist Ventures, le célèbre DVD Jon aurait l'intention de commercialiser une technologie permettant aux fournisseurs de musique en ligne de rendre leurs contenus protégés contre la copie compatibles avec les baladeurs d'Apple, traditionnellement limités aux formats MP3 et AAC. L'affaire ne serait pas vraiment du goût de la firme de Steve Jobs : l'ouverture des iPods à d'autres formats et d'autres plateformes de musique en ligne permettrait sans doute d'augmenter les ventes de baladeurs mais elle mettrait en péril la relation exclusive qui unit ces baladeurs à l'iTunes Store.

DVD Jon, de son vrai nom Jon Lech Johansen, a défrayé la chronique à plusieurs reprises bien qu'il ne soit âgé que de 22 ans. Après avoir cassé la protection CSS des DVD afin de pouvoir lire librement ses films sous Linux, il s'est - entre autres - attaqué aux protections contre la copie (DRM) utilisées par Apple ou au lecteur en ligne du service Google Video. Considéré comme un pirate par de nombreux industriels du cinéma ou de la musique, DVD Jon prétend, non sans une once de provocation, oeuvrer au nom de l'interopérabilité, ce qu'il fait au moyen de la technique du reverse engineering (rétro ingénierie, soit partir d'un objet ou d'un produit fini pour remonter aux méthodes qui ont régi sa conception).

Il en va de même pour la société DoubleTwist Ventures, qui s'est fixée comme objectif « le développement de solutions interopérables pour les contenus numériques » et le contournement de systèmes propriétaires pour lesquels il n'existe pas de possibilité d'ouverture sous licence. Selon Liz Gannes de GigaOm, qui relate les projets de Jon Lech Johansen, le jeune homme aurait l'intention de commencer par s'attaquer au numéro un du secteur, Apple.

Moyennant finance, DoubleTwist Ventures pourrait donc proposer aux distributeurs de rendre leurs contenus compatibles avec les baladeurs iPod tout en conservant une protection contre la copie logicielle. Pour ce faire, DVD Jon n'a pas besoin de casser la protection contre la copie d'Apple : il se contente de la répliquer sur des morceaux initialement protégés par un autre système (en l'occurrence, les DRM Microsoft, massivement utilisés par les concurrents d'iTunes).

Selon DVD Jon, le procédé ne serait pas vraiment illégal, puisqu'il n'y a aucun contournement technique. Apple ne devrait cependant pas apprécier qu'une société commercialise sous licence un dispositif relevant d'une technologie propriétaire. A moins qu'un état ne se décide à prendre des mesures en faveur de l'interopérabilité pour la musique en ligne ?
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page