Delanoë rêve Paris en Wifi et très haut débit

05 juillet 2006 à 10h11
0
00048962-photo-hauts-d-bits-fibre-optique.jpg
Inspiré par l'exemple de San Francisco, qui souhaite mettre en place un réseau Wifi à l'échelle de la ville, Bertrand Delanoë, maire de Paris, a présenté hier son dispositif « Paris ville numérique », censé faire de la capitale française la ville la plus connectée au monde, grâce au déploiement d'un réseau de fibre optique et à la mise en place de points d'accès Wifi publics.

Fibre optique pour 80% des Parisiens d'ici 2010 ?

Alors que 60% des foyers parisiens disposent d'une connexion à haut débit de type câble ou ADSL - ou fibre optique pour les quelques heureux élus qui y ont déjà accès - Paris se fixe comme objectif de raccorder 80% des immeubles parisiens en fibre optique (Fiber to the building) d'ici 2010 afin de passer au « très haut débit ». De quelque 1 800 km à l'heure actuelle, le réseau de fibre optique parisien devrait passer à 10 000 km en trois ans.

La ville annonce son intention de baisser de 25% les redevances perçues auprès des opérateurs pour l'installation de fibre optique. Sur les 400 derniers mètres qui mènent à un immeuble ou à un domicile, les moins rentables pour les opérateurs, cette redevance sera réduite de plus de 90% à 0,65 euros le mètre. Les opérateurs seront invités à mutualiser les équipements pour que les travaux faits par l'un puissent servir à l'autre. Par ailleurs, le plan prévoit que les nouveaux immeubles construits dans Paris intègrent les équipements nécessaires à la mise en place d'accès collectifs.

400 points d'accès Wifi publics

Second volet du projet : la mise en place d'un réseau Wifi à l'échelle de la ville, épaulé par quelque 400 points d'accès publics disposés dans les parcs, les bibliothèques ou les grandes places. Dans ce but, un appel d'offres sera lancé en mars 2007. En outre, les fournisseurs d'accès à Internet seront autorisés à installer des antennes et des points d'accès sur certains mobiliers urbains. La mise en place d'une couverture en Wimax (meilleure portée, meilleurs débits que le Wifi) est également évoquée. Enfin, la ville s'engage à céder 6 000 ordinateurs de son parc informatique par an à des associations qui les redistribueront à ceux qui en ont besoin.

Après la ville de Pau, le triangle Toulouse - Albi - Castres ou le département des Hauts-de-Seine, Paris précise ses ambitions en matière de très haut débit, déjà dévoilées lors du récent passage de Bertrand Delanoë à San Francisco. En proposant des réductions aux opérateurs, la ville pourrait parvenir à financer un réseau très haut débit en se contentant de réduire quelque peu ses recettes. Et faire de Paris l'égale de certaines villes japonaises ou coréennes en matière de très haut débit ?
Modifié le 18/09/2018 à 15h03
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Les dérives de la diversification : au Royaume-Uni, Amazon lance... un salon de coiffure
Les meilleures applications de sport pour garder la forme en toutes circonstances
Le Google Pixel 5 tombe à moins de 600€ avec un code promo seulement aujourd'hui
Le Xbox Live Gold n'est plus obligatoire pour jouer en ligne aux free-to-play
Test du casque gaming EPOS H3 : un micro qui fait toute la différence
Excellent prix pour ce SSD interne Crucial 1 To 3NVMe
AirPods et AirPods Pro : les écouteurs sans fil Apple sont moins chers sur Amazon 🔥
PlayStation Plus : des films devraient bientôt être proposés aux abonnés
Belle promotion sur cet écran PC gamer incurvé ViewSonic de 32 pouces
Quel est le meilleur hébergement Minecraft ?
Haut de page