Christine Albanel bientôt chez France Télécom ?

Christine Albanel ne prendrait finalement pas le chemin de la Bibliothèque nationale de France, mais celui de l'opérateur historique, France Télécom. D'après le Figaro, l'ex ministre de la Culture et de la Communication ferait en effet partie de l'équipe composée par Stéphane Richard, ancien numéro deux du groupe FT, amené à prendre en main l'ensemble des activités opérationnelles à partir du 1er mars prochain.

Au sein de France Télécom, Christine Albanel serait amenée à occuper « un poste vaste et important autour de la communication et des contenus de l'opérateur », indique le Figaro.

Christine Albanel, 54 ans, a présidé de 2003 à 2007 l'Etablissement public du musée et du domaine national de Versailles, avant de prendre la tête du ministère de la Culture et de la Communication, où elle a notamment géré le dossier de la lutte contre le téléchargement illégal, désormais incarné par les deux volets de la loi Hadopi.

02051860-photo-albanel.jpg


Mise à jour, 16h05 :

D'aucuns s'étonnent de cette possible nomination. Bien qu'elle n'ait pour l'instant pas été confirmée par France Télécom, la diffusion de cette information a rapidement suscité la mise en ligne d'une pétition demandant que Christine Albanel « se voie refuser le droit d'être embauchée par France Télécom au nom de l'indépendance nécessaire entre état et lobbys privés ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

NRJ Mobile lance le forfait Ultimate généreux en temps de communication
Microsoft / UE : le Ballot Screen bientôt en test
Applications mobiles : une alliance de 24 opérateurs
Insolite : acheter un DVD relève-t-il du masochisme ?
Virgin Mobile met fin à l'illusion de l'internet illimité
[Vidéo] présentation du LG GT540 sous Android
Ubisoft détaille sa nouvelle protection sur PC
Les fabricants d'ordinateurs reprennent du poil de la bête
Création d'un Conseil National du Logiciel Libre
Dell dépasse les prévisions mais chute sur l'année
Haut de page