Live Japon : Nintendo et Sony ont passé un bon Noël

Karyn Poupée
30 janvier 2010 à 00h02
0
00A0000002843006-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg
Bonne nouvelle pour les nombreuses entreprises japonaises du secteur du divertissement multimédia, les ventes mondiales de consoles et de jeux vidéo, qui avaient subi un fort ralentissement courant 2009 à cause de la récession internationale, ont repris de la vigueur durant les fêtes de fin d'année. C'est en tout cas ce qui signalent les données éparses émanant des plus gros acteurs japonais du secteur, Sony et Nintendo.

Sony a annoncé récemment avoir vendu quelque 3,80 millions de machines de salon de dernière génération PlayStation 3 (PS3) dans le monde entre la dernière semaine de novembre 2009 et celle de décembre, soit 76% de plus que durant le même laps de temps de l'année précédente. Ce chiffre porte à plus de 30 millions le nombre de PS3 écoulées à l'échelle planétaire depuis le lancement de cette machine fin 2006, selon des calculs fondés sur les bilans trimestriels divulgués par Sony. On aura un peu plus de détails la semaine prochaine, le 4 février précisément.

000000BE02842948-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg
000000BE02842950-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg

Reste que selon les éléments déjà divulgués, l'engouement inédit fin 2009 pour la PS3 est notamment lié à la sortie de nombreux jeux-vedettes, dont le treizième volet de la saga Final Fantasy qui fait un carton au Japon. Par ailleurs, la diversité de contenus multimédias proposés en ligne pour cette puissante console à relier à internet serait aussi un des motifs d'achat, d'après Sony qui revendique quelque 38 millions d'abonnés à sa plate-forme dédiée PlayStation Network. Le patron de la branche concernée, Kazuo Hirai, est, tout comme le PDG Howard Stringer, un chantre de l'exploitation maximale que doit faire Sony de ses contenus audiovisuels sur sa diversité d'appareils et via internet. En ce sens, Sony est même a priori mieux placé que le géant américain Apple (lequel réussit d'ailleurs parfaitement dans cette stratégie), puisque le groupe japonais produit lui-même des films, des musiques, des jeux vidéo et autres créations.

00A0000002842952-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg
Par ailleurs, la console rivale de la PS3, la Wii du pionnier nippon du jeu vidéo, Nintendo, a aussi trouvé nombre de preneurs durant la cruciale période de Noël. Pour relancer la dynamique un temps affaiblie, Nintendo s'était résolu en septembre à abaisser le prix de la Wii de 20%. Ce sacrifice visait aussi à résister aux offensives tarifaires de Sony et de l'américain Microsoft avec sa console XBox 360. La gamme de machines de jeu de poche du même Nintendo, la famille DS, a également bénéficié d'un regain de popularité à Noël sur le marché américain, lequel est vital pour Nintendo, selon le patron de la firme de Kyoto.

Du coup, Nintendo a fait état jeudi 28 janvier d'un déclin limité à 9,4% sur un an de son profit net au terme des neuf premiers mois de son année budgétaire 2009-2010, à 193 milliards de yens (1,5 milliard d'euros). Durant le seul troisième trimestre (octobre à décembre 2009), il est presque parvenu à compenser la rude chute endurée en début de période. Au terme des seuls six premiers mois de l'année budgétaire (avril à septembre), Nintendo avait en effet annoncé des résultats très mauvais, mais la saison essentielle des fêtes de fin d'année lui a permis de se refaire une santé.

Même si en neuf mois, le chiffre d'affaires de Nintendo a dévissé de 23% sur un an à 1.182 milliards de yens (8,9 milliards d'euros), notamment à cause de taux de change défavorables, ce recul est bien moindre que celui de plus de 34% qui avait entaché le premier semestre.

012C000002842954-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg

Nintendo a encaissé 634 milliards de yens de recettes entre octobre et décembre, contre seulement 294 milliards dans le trimestre précédent. Son profit d'exploitation des neuf mois d'avril à décembre a pour sa part abandonné 40,8% sur un an à 296,66 milliards de yens (2,23 milliards d'euros), mais la décrue était bien plus forte au seul premier semestre, confirmant l'amélioration sur la fin 2009. La rentabilité de Nintendo avaient durement souffert entre avril et septembre, traditionnelle période de vache plus maigre pour le secteur, mais son taux de marge a recouvré dans les trois derniers mois de l'année 2009 son niveau habituel de l'ordre de 30%.

C'est que la console de salon Wii s'est formidablement vendue pour Noël, notamment aux Etats-Unis, grâce à une baisse de prix qui lui a redonné de l'attractivité par rapport aux modèles des concurrents japonais Sony et américain Microsoft.

012C000002842956-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg

Quelque 6 millions de Wii ont été achetées aux Etats-Unis entre octobre et décembre, dont la moitié au cours du seul mois de décembre, "un record pour cette période", a déclaré le patron de Nintendo, Satoru Iwata.

Toutes régions du monde confondues, Nintendo indique avoir vendu 17,05 millions de Wii en neuf mois dans le monde. C'est certes 3,5 millions de moins que l'an précédent sur la même durée, mais le rude manque à gagner déploré en début d'année a en partie été contrebalancé au cours du seul trimestre d'octobre à décembre durant lesquels il s'en est écoulé près de 12 millions. Cela porte à 67,45 millions le nombre de Wii vendues depuis le lancement de cette machine fin 2006. Les ventes de jeux signés Nintendo (hors ceux de tiers) associés à cette console de salon ont aussi rebondi en fin d'année 2009, pour atteindre 156,6 millions d'unités en neuf mois, grâce à l'extension du parc installé et à des titres-vedettes comme un nouveau Super Mario, une suite à Wii Sports et un deuxième Wii Fit amélioré pour faire des exercices physiques et en mesurer les effets de façon ludique.

012C000002842996-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg

Sur le volet des machines portables, l'enrichissement de la gamme DS et la sortie de jeux populaires comme de nouvelles variantes des Pocket Monsters, de Super Mario ou de Zelda ont dopé les ventes auprès d'un public étendu.

Quelque 121,4 millions de jeux Nintendo pour DS et 23,35 millions de consoles DS (tous types) ont été achetés dans le monde entre avril et décembre derniers, dont environ la moitié dans les trois derniers mois de 2009. Au total, depuis la commercialisation de la première mouture en 2004, Nintendo se targue d'un cumul de vente de 125 millions de consoles de poche DS dans le monde. La petite dernière de la famille, la DSi LL, à plus grands écrans, n'a pas encore rejoint les rayons des magasins hors du Japon, mais elle devrait arriver progressivement sur les étals au printemps, une extension de la diffusion dont les effets se mesureront au cours du prochain exercice.

012C000002842998-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg

Au Japon, la DSi LL s'est vendue à 700.000 unités entre sa sortie, le 21 novembre, et le 31 décembre. Cette nouvelle version reprend les fonctionnalités de son aînée (mode tactile, accès à internet, caméra, microphone et lecteur de musique, etc.), mais elle comporte deux écrans agrandis, de 4,2 pouces de diagonale (10,7 centimètres), soit environ 2,5 centimètres de plus que ceux de la précédente DSi. Ces afficheurs à cristaux liquides (LCD) ont en outre un angle de vision plus large, de sorte qu'il est plus aisé, selon Nintendo, de s'amuser ou de visionner des vidéos à plusieurs. La sensibilité tactile de l'écran inférieur a également été améliorée pour faciliter l'écriture de caractères exigée dans divers jeux et autres activités.

Pour la Wii comme pour la DS, plusieurs jeux produits par Nintendo se sont vendus à bien plus d'un million d'exemplaires durant les mois d'avril à décembre uniquement au Japon et/ou à l'étranger. Certains font un malheur comme Wii Sports (14,98 millions en 9 mois dans le monde et 60,69 millions depuis le lancement), la version estivale Wii Sports Resort (13,58 millions en neuf fois), New Super Mario Brothers Wii (10,55 millions en neuf mois). Du côté de la DS, les jeux millionnaires sont plus nombreux, mais le total pour chacun en neuf mois ne dépasse généralement pas 3 millions d'unités, sauf exception.

012C000002843000-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg

Nintendo, qui avait été surpris par la dégringolade de ses résultats au premier semestre, en partie à cause de taux de change très très défavorables, avait dû réviser ses projections annuelles en nette baisse. Cette fois, il les a maintenues en l'état, revigoré par ses performances à Noël mais prudent néanmoins.

Il espère encore vendre à peu près 3 millions de Wii ce trimestre (janvier à mars) pour porter le total annuel à 20 millions, et un peu plus de 6,5 millions de DS afin d'afficher un volume de vente de 30 millions d'unités durant l'exercice d'avril 2009 à mars 2010.
Il s'attend toujours à un chiffre d'affaires annuel de 1.500 milliards de yens (11,3 milliards d'euros) en chute de plus de 18% sur un an à cause du difficile début d'année.

012C000002843002-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg

Son gain d'exploitation devrait baisser d'un tiers par rapport à celui de la précédente année budgétaire, à 370 milliards de yens (2,74 milliards d'euros) et son bénéfice net afficher un repli de 18% en glissement annuel à 230 milliards de yens (1,7 milliard d'euros). Malgré cette décrue, le groupe n'est pas à plaindre, tant s'en faut, surtout lorsque l'on sait que ses recettes annuelles ont triplé en cinq ans.

012C000002843004-photo-live-japon-r-sultats-sony-et-nintendo.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h54
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
scroll top