Quelle configuration minimale pour Office 2010 ?

Alexandre Laurent
25 janvier 2010 à 09h16
0
02712850-photo-office-professional-2010.jpg
Quelques jours après avoir détaillé quel serait le prix des différentes éditions d'Office 2010, Microsoft a communiqué en fin de semaine dernière sur le sujet de la configuration minimale nécessaire pour faire fonctionner la prochaine version de sa suite bureautique par l'intermédiaire d'Alex Dubec, Program Manager au sein de l'équipe qui travaille sur les performances d'Office.

A l'en croire, un processeur de type Pentium III cadencé à 500 MHz adossé à 256 Mo de mémoire vive seraient suffisants pour exécuter les principales applications d'Office 2010 dans des conditions correctes. Par là, il entend le fait de pouvoir ouvrir un document d'une vingtaine de pages sans que le temps de chargement soit trop long, enrichir un tableur de graphiques ou lancer simultanément deux des logiciels de la suite.

La seule différence, en termes de configuration, se situerait au niveau de l'espace disque nécessaire : chaque application demanderait environ 500 Mo de plus que son prédécesseur en version 2007.

« Si votre ordinateur actuel est capable de faire tourner Office 2007, il pourra exécuter Office 2010 », résume Alex Dubec. Selon lui, tout ordinateur neuf sera donc capable d'accueillir la suite sans encombres, même s'il s'agit d'un netbook à la configuration la plus modeste (processeur simple coeur, 1 Go de mémoire vive).

Dans le domaine du jeu vidéo notamment, il est de rigueur d'accoler à la « configuration minimale » une « configuration recommandée », dont les caractéristiques garantiront non seulement la possibilité d'exécuter le logiciel mais surtout de l'utiliser au quotidien dans des conditions décentes. Sur ce point, Microsoft a pour l'instant choisi de faire l'impasse. « La raison de ce choix est que les consommateurs nous ont dit que les exigences matérielles pouvaient engendrer une certaine confusion, et que la différence de signification entre "minimum" et "recommandée" n'était pas vraiment claire », explique Alex Dubec.

En pratique, un processeur multicoeurs, une quantité de mémoire vive d'au moins 2 Go et une carte graphique de classe DirectX 9.0c munie de 64 Mo de mémoire vidéo dédiée en fluidifieront le fonctionnement de façon significative.

Du côté logiciel, Office 2010 32 bits sera pris en charge par Windows XP SP3 et les déclinaisons ultérieures du système, qu'elles soient 32 ou 64 bits. La version 64 bits pourra quant à elle être installée sur Vista, 7 et Server 2008, en 64 bits également.

On pourra se faire un premier avis en téléchargeant la bêta publique d'Office 2010. La version finale de la suite devrait faire son entrée sur le marché aux alentours du mois de juin.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top