USA : Google devient le mot de la décennie

Alexandre Habian
12 janvier 2010 à 09h09
0
00FA000000374223-photo-logo-google.jpg
L'American Dialect Society (ADS), entité fondée en 1889 qui étudie les usages de la langue anglaise en Amérique du Nord, a récemment publié les résultats de son dernier vote, récompensant les mots ou expressions de l'année et de la décennie.

Il en ressort que les membres de l'ADS ont choisi « tweet » comme mot de l'année 2009, pouvant être utilisé comme nom, désignant alors un message court envoyé via le service de microblogging Twitter, ou comme verbe, faisant référence à l'acte d'envoyer un tel message. Et c'est « Google » - le verbe - qui a été sélectionné pour devenir le « mot de la décennie ».

« Je pensais vraiment que c'est le terme "blog" qui aurait pu devenir le mot de la décennie mais il y a plus de gens qui "Google" que de gens qui "blog", non ? », a déclaré Grant Barrett, journaliste et l'un des responsables de l'ADS. A noter que « Google » mis à part, les termes qui ont été les plus cités pour devenir le « mot de la décennie » ont été les suivants : « 9/11 », « blog », « text » et « Wi-Fi ». En 2008 et en 2007, les termes « bailout » (plan de sauvetage) et « subprime » ont été désignés comme « mot de l'année ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top