Noël au Japon : la fête des marchands

Par
Le 26 décembre 2009
 0
Hormis pour les quelques chrétiens résidant au Japon, Noël y est un jour normal, ouvré, un événement purement commercial, une de ces fêtes comme la Saint-Valentin dont profitent les commerçants pour faire des affaires: c'est de bonne guerre.

Cette année, ils se disent tous perplexes: la situation économique n'est pas folichonne, le gouvernement de centre-gauche nouvellement élu tâtonne et les traditionnelles primes d'hiver sont moins bonnes.

De facto, toutes les grandes surfaces d'électronique, et dieu sait qu'elles sont nombreuses au Japon, se décarcassent pour attirer les clients à elles et les éloigner des concurrents. Offre de points de ristourne supplémentaires, livraison gratuite, déduction de frais pour ceux qui emportent leurs marchandises: on ne compte plus toutes les astuces pour alpaguer le chaland.

A lire ces lignes, on pourrait croire que les magasins en arrivent à ce point parce que les clients se font rares. Eh bien détrompez-vous. Au contraire: c'est infernal. On peut à peine avancer ces derniers jours dans les rayons de Bic Camera ou d'enseignes concurrentes à Tokyo. Des acheteurs, croyez-nous, il y en a. Ceux qui franchissent le seuil de ces boutiques ne font pas que flâner: ils desserrent aussi la fermeture éclair de leur porte-monnaie que l'on dit pourtant grippée. Au rayon TV (cristaux liquides -LCD- et plasma), on se précipite. Ne vous battez pas, il y en aura pour tout le monde.

000000dc02696632-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg
000000dc02696634-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg

Même si ce sont les modèles de 30/40 pouces à 100.000/200.000 yens (750/1.500 euros) de marques japonaises qui partent le mieux, on en voit qui s'interrogent sur l'achat du tout nouveau Regza Cell de Toshiba, téléviseur LCD de 55 pouces de diagonale à 978.000 yens (7.250 euros), doté de huit tuners, d'un disque dur de 3 Teraoctets et qui peut enregistrer 7 chaînes en même temps, pulsé par son micro-processeur Cell (celui qui constitue le coeur de la console de jeu vidéo PlayStation 3 -PS3- de Sony). Les enregistreurs à disques dur et optique Blu-Ray s'écoulent aussi très bien, qui semblent intéresser une clientèle de plus en plus large, des familles qui veulent conserver programmes de TV et vidéos personnelles en vraie haute-définition, parce que leur téléviseur est conçu pour restituer cette qualité.

On n'a bien sûr pas suivi tous les clients pour savoir s'ils mènent leur volonté d'achat à bien, mais le fait est que les ventes de TV et d'enregistreurs Blu-Ray bondissent en cette fin d'année au Japon, si l'on en croit les statistiques officielles. D'après l'Association des industriels de l'électronique, au mois de novembre (dernières données disponibles à ce jour), les livraisons de téléviseurs (en nombre d'unités) au Japon ont augmenté de 56% par rapport à celles du même mois de l'an passé. En outre, sur la période de janvier à novembre derniers, la hausse est de 35,5% en glissement annuel et déjà plus de 11,3 millions de nouvelles TV ont trouvé preneurs depuis le début de l'année, dans un pays qui compte environ 47 millions de foyers. De facto, des maisonnées sont très clairement en train de remplacer leur deuxième ou troisième poste vieillot par un modèle LCD, analysent les industriels. Pour cette raison, ils proposent de nouvelles variantes d'entrée de gamme de plus petites tailles, sachant que les grands écrans continuent aussi de séduire pour équiper les pièces principales.

000000dc02696638-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg
000000dc02696642-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg

Soulignons toutefois que les ventes de téléviseurs sont favorisées ces derniers mois par un système de subvention étatique valable sur les modèles répondant à un certain nombre de critères écologiques, en termes de consommation électrique notamment. La concurrence entre les nombreux fabricants nippons (Sharp, Sony, Panasonic, Toshiba, Hitachi, Mitsubishi Electric, ...) fait également baisser les prix. A noter que l'on ne trouve pour ainsi dire pas de modèles étrangers dans les rayons des grandes enseignes nippones. Le géant sud-coréen Samsung a cessé de proposer une grande partie de ses produits au Japon où il n'avait que des miettes du marché, les clients Japonais ayant davantage confiance en leurs fournisseurs compatriotes. Le fait est qu'ils n'ont pas forcément tort lorsqu'on connaît la qualité du service après-vente ici. Un autre élément enfin pousse au renouvellement de tous les téléviseurs (et pas seulement de celui du salon): le signal de télévision terrestre analogique va être coupé le 24 juillet 2011 au profit de la seule diffusion numérique hertzienne (TNT), un fait connu de 99,9% des Japonais. La télévision numérique terrestre (ou hertzienne) a été lancée au Japon le 1er décembre 2003. Dès ce moment, était fixée la date d'arrêt des émissions analogiques.

000000be02696640-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg
000000be02696636-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg

Le taux élevé de connaissance de l'échéance s'explique par les campagnes d'information dans les magasins, à la radio, dans la presse et à la télévision pour pousser les foyers à renouveler leur(s) téléviseur(s) avant la date fatidique au profit de modèles à même de recevoir les chaînes en format numérique et haute-définition.

Actuellement, à un an et demi de la coupure du réseau analogique, un peu moins des deux tiers des foyers disent disposer à domicile d'un matériel compatible avec le signal numérique hertzien, un taux jugé encore insuffisant par les autorités qui avaient à l'origine dessiné une courbe de progression légèrement plus optimiste. Ils n'avaient pas prévu la crise... Même si la plupart des Japonais disent avoir l'intention de s'équiper à temps, le gouvernement a la hantise que quelques milliers de ménages ne puissent le faire. Outre les cadeaux (sous forme d'à-valoir) offerts par l'Etat à ceux qui se pressent pour acheter une nouvelle télé, diverses actions sont prévues pour effectuer les changements d'antennes sur les toits.

000000dc02696644-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg
000000dc02696646-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg

Un budget est aussi provisionné pour équiper gratuitement en boîtiers adaptateurs numériques (tuners) les maisonnées qui n'ont pas les moyens de s'offrir un téléviseur à écran plat en haute définition, seuls modèles de TV désormais disponibles à la vente. Ces simples tuners, à quelques dizaines d'euros pièce, sont également dans le commerce, mais volontairement relégués par les vendeurs dans des coins sombres pour éviter que l'achat d'un tel appareil ne se fasse au détriment de celui, plus lucratif, d'un téléviseur, ce qui fait un peu grincer des dents les fabricants desdits produits et le gouvernement.

00b4000002696648-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg
S'agissant des ventes d'enregistreurs vidéo Blu-Ray, elles ont également nettement augmenté ces derniers mois, tandis que les appareils n'employant que des DVD traditionnels ont désormais du mal à trouver acquéreurs. En novembre, les achats de modèles Blu-Ray (en nombre d'unités) ont fait un bond de 70% (à 323.000 exemplaires) comparés à ceux du même mois de l'an dernier tandis que les ventes de platines d'enregistrement/lecture à DVD classique ont reculé de 27% à 236.000 unités.

Changeons de rayon, direction l'électroménager: ici, les produits-vedettes, ce sont assurément cette année les purificateurs d'air. Ces appareils, qui crachent des ions négatifs destructeurs des insanités rôdant dans l'air (virus, poussières, microbes, pollens) sont le nouvel engin qu'il faut avoir à la maison. L'auteur de ces lignes peut confirmer l'efficacité de ce type d'appareils pour les personnes sujettes à certaines allergies. Si l'on en croît des laboratoires japonais et étrangers, les modèles de Sharp, Sanyo ou Daikin ont en outre prouvé leur efficacité également pour de nombreux virus, dont celui de la grippe A H1N1. L'arrivée de cette variante, qui a contaminé plus de 10% de la population japonaise a ce jour, a sans nul doute donné un sérieux coup de pouce aux ventes de purificateurs, malgré un prix moyen de l'ordre de 40.000 yens (300 euros).

Autre type de produits qui a toute chance d'être offert en cette fin d'année: les cadres photos à écran LCD. On en trouve désormais des dizaines au Japon, signés des plus grands noms nippons (Sony, Fujifilm) ou émanant de firmes étrangères quasi inconnues au bataillon. La gamme de prix est vaste (de 6.000 yens à près de 40.000 yens, 45 à 300 euros) pour des tailles variables (7 pouces de diagonale étant la plus courante), ce qui permet a priori à chacun de trouver son bonheur. Les opérateurs de télécommunications mobiles NTT Docomo et Softbank proposent également ce type de cadres, alors munis d'une carte SIM, et qui peuvent recevoir des photos envoyées depuis l'extérieur à partir d'un téléphone portable. "Les grands parents qui habitent à l'autre bout du Japon voient ainsi s'afficher dans leur salon chacun matin une nouvelle photo du petit-fils", expliquent les gentils opérateurs. Il faut toutefois payer un forfait mensuel pour profiter du service.

Quant aux ventes de PC, elles progressent légèrement ces derniers temps par rapport à celles de l'an passé (en nombre d'unités), aidées par la sortie de modèles équipés du nouveau système d'exploitation (OS) Windows 7 de Microsoft. Reste que les petits modèles portables étant ceux qui se vendent le plus, les recettes ont tendance à baisser.

015e000002696652-photo-live-japon-marchands-noel-09.jpg

Ont aussi actuellement de nouveau le vent en poupe les systèmes de radionavigation pour automobile (généralement des modèles fixes, haut de gamme). Leurs ventes ont repris en même temps que celles des voitures depuis environ 6 mois. La moitié des quelque 491.000 exemplaires écoulés en novembre sont équipés d'un disque dur pour stocker la cartographie ainsi que des musiques, vidéos et photos. Généralement, quand un Japonais achète une nouvelle Toyota, Honda, Nissan, Suzuki, Daihatsu, Mitsubishi Motors, Mazda ou Subaru, il fait installer un autoradio/GPS, à moins que ce dernier ne soit mis en place en première-monte. Depuis des années, les Nippons considèrent ces engins comme indispensables (la toponymie au Japon est très complexe). Le pays du Soleil-Levant est depuis belle lurette le plus gros marché des systèmes de radionavigation embarqués (environ 3 à 4 millions d'unités par an, autant que de véhicules neufs) et les fabricants japonais (Pioneer, Clarion/Xanavi, Kenwood, Panasonic, Fujitsu-Ten, etc.) contrôlent 40% des ventes mondiales. Le marché nippon des PND (assistants personnels de navigation), petits récepteurs GPS d'entrée de gamme à poser sur le tableau de bord et amovibles, n'atteint quant à lui pas le million d'unités, alors qu'il représente l'essentiel en Occident.

En cette fin 2009, même s'ils sont déjà pour la plupart bien équipés, beaucoup de Nippons songent aussi à s'acheter ou offrir des jeux vidéo (Final Fantasy 13, Dragon Quest 9, cartons du millésime), appareils photo numériques à visée Reflex ou similaire, baladeurs audio-vidéo (la gamme Walkman de Sony dépasse désormais souvent celle des iPod d'Apple), etc.

Question pour finir: quelles sont les bonnes résolutions des citoyens japonais pour 2010 ? (selon un sondage conduit auprès de 1.000 personnes des deux sexes âgées de 20 à 69 ans)

Réponses:
1- mettre de l'argent de côté (47%)
2- faire régime (34%)
3- élever leurs compétences professionnelles (25%, et même 43% chez les hommes de 20 à 29 ans).

Bonnes fêtes de fin d'année.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top