UK : Facebook responsable d'un divorce sur cinq ?

24 décembre 2009 à 15h26
0
00B4000002566350-photo-facebook-credit.jpg
Serait-ce ce qu'on appelle le revers de la médaille ? D'après The Telegraph, Facebook, premier site de réseau social au monde, serait à l'origine d'un nombre grandissant de divorces outre-Manche. D'après une étude menée par un cabinet d'avocats, un divorce sur cinq serait ainsi concerné !

Mark Keenan, directeur de Divorce-Online, a mesuré le phénomène dans un cabinet d'avocats du Royaume-Uni et avoue avoir été « vraiment surpris de constater que 20% des demandes de divorces étaient liées à Facebook ». Alors comment expliquer que le site créé par Mark Zuckerberg soit aussi néfaste à la stabilité d'un couple ? Pour Mark Keenan, «  la raison la plus récurrente est la découverte de conversations d'ordre sexuel entre deux personnes qui ne sont pas supposées en avoir ».

Aux yeux des conjoints respectifs, les mails ou les messages déposés sur le profil de leur partenaire et qui témoigneraient de flirts (même fictifs) seraient considérés comme une faute majeure. La communauté Facebook rassemble aujourd'hui plus de 350 millions de membres, et si le site est sensé rassembler ou retrouver des personnes proches ou inconnues, il pourrait donc désormais aussi diviser... Les notifications « célibataire », « en couple », « relation compliquée » ou « marié » n'ont pas fini d'enflammer la toile.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Radeon HD 5800 : TSMC se stabilise, retour en 2010
Insolite : suivez le parcours du Père Noël sur Google Maps
Clubic en patates : conte de noël
Apple et sa tablette : rumeurs autour d'iSlate
Noël au Japon : la fête des marchands
Foxconn : cartes mères Mini-ITX pour les futurs Atom
Rachat d'AdMob par Google : la FTC veut enquêter
Des Eee PC Pine Trail vraiment abordables chez Asus
3G : couverture encore insuffisante pour l'Arcep
Les ventes de netbooks devraient doubler en 2009
Haut de page