Facture record : un abonné porte plainte contre Orange

Par
Le 23 décembre 2009
 0
02601818-photo-cl-3g-orange.jpg
Ayant écopé d'une facture de 159.212 euros obtenue suite à l'utilisation d'une clé 3G Orange, Jean Spadaro estime avoir été victime de « publicité mensongère ». C'est du moins le motif qu'il invoque dans une plainte déposée lundi auprès du tribunal de Fontainebleau, dont l'AFP indique avoir eu connaissance. Pour ce médecin urgentiste de 47 ans, jamais Orange ne lui a correctement expliqué que le caractère « illimité » du forfait souscrit avec sa clé 3G ne portait que sur le temps de connexion et non sur le volume de données transférées.

« Quand j'ai commencé à leur dire que j'allais médiatiser cette affaire, ils m'ont envoyé des mails pour m'informer de deux avoirs distincts de 22.622 euros et de 136.529 euros venant en déduction de la facture », explique l'intéressé à l'AFP. « Moi je souhaite un remboursement et un dédommagement », justifié selon lui par l'application de frais de rejet lors du blocage du prèlevement automatique du montant de son abonnement.

Il « faut donc qu'Orange cesse tout simplement d'utiliser des termes qui consistent à tromper les clients en oubliant de les informer ou en les informant mal », explique Jean Spadaro dans sa plainte.

Un avis désormais partagé par le régulateur des télécoms. « Les opérateurs ont une obligation morale de garantir au consommateur de disposer des moyens de maîtriser sa dépense », déclarait mi novembre Jean-Ludovic Silicani, président de l'Arcep. « Si cette obligation morale n'est pas remplie par les opérateurs, l'Autorité n'hésitera pas à proposer qu'elle soit inscrite dans le droit ».
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top