Microsoft rachète Opalis pour renforcer son System Center

01 juin 2018 à 15h36
0
Microsoft a annoncé en fin de semaine dernière l'acquisition, pour un montant non communiqué, d'Opalis Software, basée à Toronto et spécialisée dans la conception de logiciels de gestion et d'automatisation à destination des centres de données. Suite à ce rachat, les solutions Opalis seront intégrées à System Center, la gamme de produits d'administration système de l'éditeur de Redmond.

Opalis offre notamment la possibilité de mettre en place des processus automatisés dans l'administration d'une infrastructure IT, avec un suivi des incidents et des protocoles de réaction aux incidents, avec comme objectif de minimiser les interventions humaines, sources d'erreurs ou de pannes. Baptisé Integration Server, l'outil d'Opalis permet d'élaborer un workflow basé sur une série de règles qu'il sera ensuite possible d'intégrer à des systèmes de supervision tels que HP OpenView Operations, BMC Patrol, CA AutoSys, VMware Infrastructure 3 ou Microsoft System Center.

« Ces capacités seront ajoutées à Microsoft System Center pour aider les clients à automatiser des processus IT complexes, minimiser les coûts et raccourcir les délais de livraison des services au travers d'environnements physiques, virtuels ou hébergés », promet Brad Anderson, le vice-président de la division services et management chez Microsoft.

01C2000002671988-photo-opalis-integration-server.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

TomTom : réservation de chambres d’hôtels via le GPS
Fichiers : Microsoft propose une licence pour exFAT
Violation de brevets : c'est au tour d'Apple d'attaquer Nokia
Seagate : un disque dur 2,5 pouces de 7 mm d'épaisseur
Le russe Digital Sky Technologies intéressé par le rachat de ICQ
Le PMU lance une gamme de services mobiles
  Aliens Vs. Predator,  date de sortie et édition limitée
Warpzone 32 : indécence, bullshit et fureur !
La revue de Web changera le monde... ou pas ?
Clubic Week : Sarkozy, mon frère
Haut de page