L'Europe donne son feu vert à la fusion entre Renesas Technology et Nec Electronics

01 juin 2018 à 15h36
0
Sans surprise, l'exécutif européen a autorisé mercredi le projet de concentration entre Renesas Technology, société contrôlée conjointement par Hitachi et Mitsubishi, et NEC Electronics. Ce dernier va absorber Renesas après avoir levé 200 milliards de yens.

01619558-photo-nec.jpg
Basés au Japon, les deux fabricants de semi-conducteurs fournissent notamment des microcontrôleurs aux équipementiers, fabricants de terminaux mobiles, de matériel informatique ou encore de composants automobiles. Les deux sociétés produisent également des pilotes d'écrans à cristaux liquides et autres mémoires vives statiques.

02647568-photo-renesas.jpg
L'entitée née de la fusion de ces sociétés en perte de vitesse deviendra le 3ème fabricant mondial de semi-conducteurs. Elle entrera en concurrence avec de puissants rivaux, l'américain Intel et le sud-coréen Samsung.

Dans ce contexte, « en vertu du règlement communautaire sur les concentrations », la Commission européenne a estimé que le rapprochement entre Renesas et NEC Electronics n'entraverait pas de manière significative « l'exercice d'une concurrence effective dans l'espace économique européen ou une partie substantielle de celui-ci ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

EA officialise le redémarrage de  Medal Of Honor
Intel dévoile un prototype de processeur 48 coeurs
  Empire Total War  : date / images de la campagne multi
Une date de sortie et une vidéo pour  Vancouver 2010
Le kiosque de logiciels Appy s'invite dans les mobiles tactiles de Samsung
C. Cros / L. Bagot, Narrative :
Vers la mort de  Battlefield Heroes  ?
Risque
Nuxeo lance la version bêta de DAM, logiciel open source de gestion d'actifs multimédias
Virtualisation : Neocoretech lève des fonds
Haut de page