Omniture lance son offre d'optimisation de marques dans les médiaux sociaux (SMO)

18 septembre 2018 à 14h42
0
01692542-photo-masthead-contact.jpg
Filiale d'Adobe, Omniture, éditeur de logiciels d'analyse d'audience web et de marketing en ligne, lance une nouvelle offre d'optimisation de la visibilité des marques dans les médias sociaux.

Globalement, Omniture SMO mesure l'activité d'une marque / d'une entreprise sur des réseaux sociaux comme Facebook et Myspace, la plateforme de microblogging Twitter ou encore des agrégateurs comme Reddit ou Digg. L'outil mesure également l'impact de cette présence (taux de transformation d'une campagne en ventes, augmentation du nombre de clients, etc.) Enfin, sont agrégés les notations et commentaires positifs et négatifs des utilisateurs des médias sociaux utilisés par la marque concernée, des rapports créés.

Du neuf avec du vieux ? La solution SMO (Social Media Optimization) intègre des fonctionnalités de l'outil SiteCatalyst (App Measurement for Facebook, Twitter integration with SiteCatalyst, App Measurement for iPhone, Blackberry, Android & Symbian, Viral Video Measurement...) auxquelles ont été ajoutés des outils de mesure de blogs, d'actualités en ligne ou encore de données consommées par le biais d'interfaces de programmation (API).

A noter : Omniture SMO est d'ores et déjà disponible pour les utilisateurs de SiteCatalyst v14.

02647010-photo-omniture-smo.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Fin de partie pour le  Warrior Epic  de GOA
Acer lancerait un netbook sous Chrome OS en 2010
4ème licence 3G : l'Arcep a auditionné Iliad - Free
Bethesda repousse la sortie de  Brink  en vidéo
iPhone : Twitter en réalité augmentée et billets de spectacles de la Fnac
Sentence exemplaire pour le spammeur Lance Atkinson
Thunderbird 3 : une seconde et ultime RC disponible
Facebook révise sa politique de confidentialité, compte 350 millions d'utilisateurs
Google limitera l'accès gratuit aux news
Zoho intègre l'API de Google Docs à ses services
Haut de page