Ciena acquiert l'activité réseau optique de Nortel

24 novembre 2009 à 11h35
0
02622310-photo-ciena.jpg
Hier accusé par Nortel de violation de brevets, Ciena a annoncé l'acquisition pour la somme de 769 millions de dollars de l'activité MEN (Metro Ethernet Network), solutions réseaux optiques, de l'équipementier canadien en faillite. Ainsi, Ciena coupe l'herbe sous le pied de l'équipementier germano-finlandais Nokia Siemens Networks et de son partenaire, le fonds One Equity Partners.

Spécialiste américain des réseaux optiques, Ciena s'offre un portefeuille de 1000 clients répartis sur 65 pays, le plus important marché de Nortel restant l'Amérique du nord avec des références comme AT&T, Verizon et Comcast. Ciena prend tout de même des risques en terme d'intégration. La société basée à Linthicum, Maryland, a accepté d'employer quelque 2000 collaborateurs de Nortel, soit environ 85% de l'effectif MEN du canadien. L'activité a généré 988 millions de dollars de revenus sur les neuf premiers mois de l'année, un chiffre en baisse de 21% par rapport à la même période en 2008.

01630110-photo-nortel.jpg
Les marchés s'interrogent. L'action Ciena (CIEN) a chuté de 8,88% hier soir pour clore à 12 dollars au Nasdaq. Le rachat de l'activité Nortel MEN par Ciena fait l'objet de requêtes auprès de cours de justice américaine (Delaware) et canadienne (Ontario). Une audience entre les parties concernées est prévue le 2 décembre.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SFR lance une offre d'Internet par satellite
Vente liée : MSI condamné à rembourser Windows Vista
Les classes de  Star Wars The Old Republic  révélées
LeWeb dévoile sa sélection de 16 jeunes pousses
MSNBC.com rachète le compte Twitter @BreakingNews
L'opticien HappyView.fr réunit près d'un million d'euros auprès de business angels
Développeurs, partagez vos extensions pour Chrome
Fuite des bénévoles chez Wikipedia.org
NCsoft nettoie  Aion  : 16000 comptes « karchérisés »
Apple : Schiller défend la politique de l'App Store
Haut de page