JDA va finalement acquérir son rival i2 pour 434 millions de dollars

Ariane Beky
06 novembre 2009 à 12h46
0
02577612-photo-jda.jpg
Le projet de fusion entre JDA Software et son rival i2 Technologies est relancé ! Fournisseur américain de solutions et services de gestion de la chaîne logistique, JDA a signé l'accord définitif d'acquisition de son concurrent pour 434,4 millions de dollars (396 millions hors actions privilégiées).

Il y a près d'un an, en décembre 2008, une première tentative à 346 millions de dollars avait échoué. La nouvelle offre représente une prime de 9% par rapport au cours de l'action i2 mercredi soir, soit 18 dollars l'action, au lieu des 14,86 dollars d'ores et déjà proposés.

« Avec le temps, nous avons appris à très bien connaître l'activité d'i2 (...) Je suis persuadé que nous pouvons débloquer le potentiel considérable qui existe au sein de cette société », a déclaré jeudi dans un communiqué Hamish Brewer, pdg de JDA Software.

02577678-photo-i2.jpg
Sur une base pro-forma des 12 derniers mois, les sociétés fusionnées représentent environ 617 millions de dollars de revenus annuels, dont plus de 275 millions de dollars de revenus récurrents (maintenance et abonnements).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top