Red Hat investit le marché de la virtualisation

0
00A0000002104444-photo-red-hat-logo.jpg
A chacun sa solution de virtualisation. Quelques mois après la mise à disposition de sa dernière distribution Linux, RHEL 5.4, Red Hat annonce son arrivée sur le marché de la virtualisation serveur avec Red Hat Enterprise Virtualization, une solution complète associant un hyperviseur léger une solution de gestion, à un prix agressif. Alors que les prix élevés pratiqués par certains de ses concurrents commencent à agacer, la démarche pourrait se révéler opportune.

Comme Red Hat Enterprise Linux 5.4, la virtualisation de Red Hat repose sur processeurs virtuels et 64 Go de mémoire vive à chaque machine virtuelle, et fonctionnerait sur des machines allant jusqu'à 96 coeurs et 1 To de mémoire.

De l'autre côté, Red Hat Enterprise Virtualization Manager for Servers, la plateforme de gestion qui permet notamment la migration à chaud de machines virtuelles. Du fait de l'utilisation de KVM (et non de Xen qui a longtemps eu les faveurs de Red Hat), l'ensemble est parfaitement compatible avec les applicatifs ou les serveurs fonctionnant pour ou avec RHEL.

S'ajoute un prix attractif. La licence annuelle est facturée 499 dollars par socket dans sa version standard, contre 799 dollars par socket dans sa version premium qui se distingue par un support technique 24h/24 et 7j/7. De quoi prendre place sur un marché déjà bien attaqué par les Citrix, Microsoft, Oracle et autres WMware ?
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page