Cisco et EMC créent leur coentreprise, Acadia, officialisent leur alliance avec VMware

Par Ariane Beky
le 03 novembre 2009 à 17h35
0
02563790-photo-cisco-emc.jpg
La rumeur était fondée. Cisco, équipementier réseau, et EMC, éditeur de solutions d'infrastructure et de logiciels de stockage, ont confirmé mardi dans un communiqué créer une coentreprise, Acadia. Parallèlement, les deux groupes américains associés à VMware, référence des solutions de virtualisation, ont officialisé leur coalition Virtual Computing Environment. Cette dernière s'est donnée pour mission d'accélérer l'adoption par les entreprises des infrastructures et centres de données virtualisés.

00C8000001631644-photo-vmware.jpg
Côté offre, le trio va promouvoir Vblock. Gamme de solutions intégrées (équipements de stockage EMC, infrastructures et serveurs virtualisés Cisco, technologie de virtualisation VMware) L'offre pourra être revendue par des intégrateurs, sociétés de services informatiques et autres. La première est d'ores et déjà lancée : Vblock Infrastructure Packages. L'approche est celle des nuages de serveurs pour une même organisation (private cloud computing).

Quelles seront les réactions d'IBM, HP, Sun (Oracle), côté serveurs, Citrix et Microsoft, côté virtualisation ?
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

L'Inde veut lancer une station spatiale d'ici 2030
Fiat Chrysler signe avec ENGIE pour offrir des solutions de charges électriques en Europe
88% des Américains consultent leur smartphone en regardant la TV
Le navigateur gamer Opera GX est accessible en early access
Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
scroll top