Los Angeles préfère Google Apps à Microsoft Exchange

Par
Le 29 octobre 2009
 0
0096000002303532-photo-google-apps-logo.jpg
Au mois de septembre nous apprenions que la ville de Los Angeles était particulièrement convoitée par Google et Microsoft. En effet, les deux géants s'arrachaient un contrat de 7,25 millions de dollars pour équiper l'infrastructure de courriers électroniques de la mairie de la ville californienne. Si la firme de Steve Ballmer domine largement le milieu professionnel avec sa solution Microsoft Exchange, Google pour sa part multiplie les partenariats avec différentes universités et met à disposition des outils gratuits pour faciliter la migration vers sa solution hébergée Google Apps.

Selon une dépêche de l'Associated Press, les élus municipaux auraient voté unanimement pour remplacer l'infrastructure actuelle par les services de Google ; une initiative qui devrait permettre d'économiser 5 millions de dollars sur cinq ans. Notons cependant que les défenseurs de la vie privée et les officiers de la police municipale ont pointé du doigt Google Apps en rappelant que les données étaient hébergées sur les serveurs de Google et non en local. Pour cette raison la mairie a demandé des dédommagements financiers si une faille de sécurité venait à être exploitée. Google devrait ainsi proposer ses outils (email, calendrier et module de chat) à 30 000 employés. La ville de Los Angeles, qui vient de mettre fin à un accord de sept ans avec Novell et sa technologie GroupWise, précise cependant que les applications bureautiques seront toujours fournies par Microsoft. Google Documents ne semble donc pas avoir convaincu.

Dave Girouard, président du département des services professionnels chez Google, déclare : « nous pensons que cela peut être un contrat déterminant. Il y a beaucoup de villes et de départements de l'état et du pays qui se sont intéressés à cette affaire ». Google Apps est également utilisé à Washington DC et dans de grandes sociétés telles que Genentech. Microsoft, qui vient de perdre une bataille, rappelle que ses produits sont déployés chez Coca-Cola ou dans l'université d'état de l'Ohio.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41

Les dernières actualités

scroll top