Live Japon: trouvailles futiles ? Pas sûr !

24 octobre 2009 à 09h46
0
L'année dernière à la même époque, nous vous avions fait ici découvrir les idées ingénieuses d'étudiants et jeunes chercheurs à la frontière entre le divertissement high-tech et l'art, à l'occasion d'une réjouissante exposition. Eh bien on y est retourné cette année dans l'espoir d'y faire de nouvelles trouvailles intéressantes. On en revient tout guilleret, car les jeunes Nippons rencontrés sur place ont réellement des idées inattendues, farfelues, que l'on voit rarement dans les entreprises, et qui pourtant pourraient bien un jour révolutionner la façon de travailler et manipuler les appareils qui nous entourent. Voici un petit florilège de la sélection "Digital Content Expo 2009" à Tokyo.

012C000002539172-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Commençons par le plus marrant du lot: il s'agit d'un jeu vidéo qui consiste à détruire des monstres en soufflant dans un tube : plus votre haleine est infecte, plus vous avez de chances de neutraliser ces horribles bestioles. Ce sont les étudiants de l'Institut de Technologie de Kanazawa (centre du Japon) qui ont eu cette idée loufoque d'utiliser les odeurs comme armes virtuelles. Pour que l'haleine du joueur sente réellement mauvais, il doit, avant de souffler, avaler divers aliments à l'odeur particulièrement forte, comme l'ail ou des cacahuètes, en alternant pour anéantir un à un tous les monstres (chauve-souris, vampire, ogre, etc.), ces derniers n'ayant pas tous la même sensibilité.

"Beaucoup d'utilisateurs avec lesquels nous avons fait des tests ont trouvé le système follement drôle", expliquent ses concepteurs, Takuya Iwamoto, Yusuke Sasayama, Mitsuo Motoki et Takayuki Kosaka. Pour viser les monstres sur l'écran, il faut aussi orienter le tube dans leur direction, laquelle est reconnue par un système à rayon infrarouge. Afin de parvenir à mettre au point ce dispositif électro-chimique aussi troublant qu'hilarant, les jeunes chercheurs ont fait appel à des technologies multiples, associant des valves, capteurs d'odeur, moteurs, ordinateur, projecteur, émetteur infrarouge, ou encore compresseur d'air. Le tout permet de comparer les émanations originelles et l'haleine, et de contrôler ainsi un programme informatique. Ce dispositif pourrait aussi plus sérieusement constituer un moyen ludique d'inciter les enfants à manger des aliments qu'ils n'apprécient guère au goût mais qui sont jugés bons pour leur équilibre nutritionnel.

000000C802539174-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg
000000C802539176-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Autre truc rigolo, un casque tireur d'oreilles pour télécommander la personne qui le porte et lui indiquer dans quelle direction aller. Le concept émane d'élèves de l'Université japonaise des techniques de transmission. Imaginez un tel engin relié à un système de radionavigation GPS. Au lieu de dire "tourner à droite, avancez, bifurquez à gauche, reculez", celui-ci actionnerait le casque qui vous tirerait alors l'une des oreilles dans le sens de la bonne marche, un peu comme on oriente le mors pour faire comprendre à un cheval dans quel direction il doit avancer, s'il doit s'arrêter ou au contraire galoper.

000000C802539178-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg
000000C802539180-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Dans le genre encore plus futile, nous avons déniché le "Funumbrella", un simulateur de pluviosité, pour que vous vous rendiez compte à l'abri dans votre salon de l'effet qu'exerce tel ou tel type d'averse, présentée en vidéo, sur un parapluie tenu à bout de main. Tout-à-fait sérieusement, son créateur explique que cela pourrait être utile lors de la présentation de la météo à la télévision.

000000C802539182-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg
000000C802539184-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Les mêmes chercheurs, qui appartiennent au Laboratoire d'ingénierie des Interfaces Humaines, ont également imaginé un système d'ajustement de l'affichage de contenus sur des écrans. On en comprend un peu mieux l'éventuel intérêt que celui du parapluie. Il s'agit en l'occurrence de modifier automatiquement la taille et la perspective des objets affichés (textes, images) sur plusieurs écrans horizontaux et verticaux couplés, en fonction de la position du sujet et de son orientation, ces dernières étant détectées grâce à un serre-tête muni d'émetteurs et posé sur le crâne du cobaye. On a l'air crétin, mais on voit mieux ce qui est affiché.

000000C802539186-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Intéressant mais pas bluffant est l'espèce d'oeuf dans lequel on se glisse pour être ballotté en fonction des mouvements d'une caméra dont les images sont projetées sur la parois intérieure. A vrai dire, on en ressort un peu étourdi mais pas ébloui.

000000C802539190-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg
000000C802539192-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Pas très convaincant non plus est le "Haptic Ring" de l'Institut de Technologies de Tokyo, une bague à porter au bout de l'index et qui est censée reproduire les sensations que l'on aurait en touchant un ours en peluche virtuel affiché sur un écran. On remarque toutefois que ce dernier est capable de réagir correctement aux mouvements du doigt, ce qui n'est déjà pas si mal.

000000C802539194-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

A laissé aussi songeuse l'auteur de ces lignes une sorte de simulateur multisensoriel (vision en trois dimensions de soi-même dans un miroir, diffusion d'odeurs, mouvements des objets nous entourant et du fauteuil, lumières). Cet appareillage a été pensé par un laboratoire de l'Université de Tokyo. On a bien aimé en revanche le système de "zazen" (souvent appelé méditation zen à l'étranger) d'étudiants de l'Université de Sapporo (sur l'île septentrionale de Hokkaido), qui déroule un programme sonore et évalue grâce à un ordinateur doté d'un logiciel spécial si celui qui s'adonne à cette pratique relaxante s'y conforme bien, à l'aide de capteurs fixés dans la paume de sa main.

000000C802539196-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg
000000C802539198-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Une mention spéciale pour le Scorelight de jeunes chercheurs de l'Université de Tokyo, un système qui oblige un faisceau laser à suivre les traits noirs (ceux que l'on dessine à volonté) sur une feuille de papier blanc posée dessous à une distance d'une cinquantaine de centimètres, le tout en jouant des notes de musique en fonction des orientations successivement prises.

000000AA02539200-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg
000000AA02539202-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Petit coup de coeur aussi pour les Bloxels, également imaginés par des étudiants de l'Université de Tokyo. Il s'agit de cubes autonomes qui s'allument de différentes couleurs selon la façon dont ils sont assemblés librement, sans limitation de nombre. Ils communiquent les uns avec les autres pour mesurer leur position et se conforment ainsi à une programmation informatique. Ils sont unitairement alimentés par une pile 9V (ce qui n'est pas idéal, concèdent ses concepteurs), et coûtent encore la bagatelle de 10.000 yens (75 euros) pièce, en raison du prix de la matière dont ils sont constitués et de la fabrication spécifique.

000000C802539204-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg

Pour finir, signalons que le géant de l'électronique grand public japonais Sony, un des rares gros industriels présents à cette manifestation, y a présenté pour la première fois un écran cylindrique, de la taille d'un vase de table, dans lequel les images multicolores s'affichent en trois dimensions (3D) sur 360 degrés, comme si un objet, ou une personne, était réellement situé à l'intérieur. Ce prototype donne vraiment l'illusion que les sujets fixes filmés en relief et en couleurs ont été miniaturisés pour entrer dans la boîte où ils trônent sur un fond noir. On peut tourner autour et les regarder ainsi sous toutes les coutures de côté, ce qui, aux dires de Sony, serait inédit. Pour réaliser cette petite prouesse, il est auparavant nécessaire de capturer les images sous tous les angles latéraux. A cette fin, les sujets sont installés sur un tabouret ou autre support tournant, sur fond uni bleu (éliminé ensuite par traitement numérique), devant une caméra fixe. "Nous avons réalisé ce prototype en un an", nous a fièrement affirmé l'un des concepteurs de l'objet. A l'avenir, ce type d'appareil, qui n'enchaîne pour l'heure que des clichés figés et non des vidéos, pourrait être employé dans le domaine de l'imagerie médicale, dans les secteurs de l'éducation ou encore comme objet décoratif pour afficher au milieu du salon les photos en relief des enfants, silencieux et sages comme des images.

Le numéro deux de Sony, Ryoji Chubachi, se baladait d'ailleurs dans l'exposition en même temps que l'auteur de ces lignes, et il se pourrait donc bien qu'il ait détecté là quelques technologies à exploiter un jour dans les produits maison. A suivre...

000000C802539206-photo-live-japon-trouvailles-insolites-digital-content-expo-2009.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Oculus Quest 2 : la dernière mise à jour permet de jouer sur PC sans aucun câble
OPPO lance 3 nouveaux smartphones 5G sous la barre des 350€
Call of The Sea s'annonce sur PS4 et PS5 pour le mois prochain
Meilleur forfait mobile : le comparatif d'avril 2021
Avis Free Mobile : les forfaits Free sont-ils toujours le meilleur rapport qualité / prix du marché ?
Fortnite : Aloy (Horizon Zero Dawn) débarque dans le jeu
Les meilleures applications Twitter pour Android
La Nintendo Switch Lite recevra un coloris bleu en mai
Microsoft Flight Simulator : la mise à jour France et Benelux vient d’atterrir sur PC
Oppo Find X3 Lite : un coupon de réduction fait chuter son prix chez Amazon
Haut de page