Un accord pour l'affaire Kai-Fu Lee

Par Vincent
le 23 décembre 2005 à 10h27
0
000000FA00137105-photo-kai-fu-lee-l-poque-chez-microsoft.jpg
Microsoft et Google ont finalement réussi à trouver un accord dans l'affaire « Kai-Fu Lee » qui était devenu un véritable symbole, représentatif de leur animosité respective. Pour rappel, le susnommé Kai-Fu Lee est un ingénieur chinois qui travaillait, il y a quelques mois, pour Microsoft sur le moteur de recherche MSN Search. Il a ensuite été recruté par Google, malgré la clause de non concurrence qui était stipulée dans son contrat de travail.

En apprenant cela, Microsoft a déposé une plainte contre Google, le numéro 1 de la recherche Internet. L'affaire a rapidement pris une tournure médiatique et a été ponctuée par quelques épisodes plus ou moins cocasses mettant notamment en scène un Steve BALLMER très énervé et explicite (voir cette brève insolite).

Aujourd'hui l'accord trouvé met fin à cette bataille judiciaire et médiatique. Les termes de l'accord restent cependant « confidentiels », mais sont qualifiés de satisfaisants par Microsoft, Google et Kai-Fu Lee lui-même.
Modifié le 18/09/2018 à 14h04
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Une version mobile de League of Legends en développement chez Tencent
S'il était banni de Chine, Apple pourrait perdre 30% de ses revenus
Suite aux protestations meurtrières, l’Indonésie ralentit Facebook, Whatsapp et Instagram
Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
scroll top