Facebook enterre Beacon, crée une fondation

21 septembre 2009 à 11h45
0
02428256-photo-facebook.jpg
Près de deux ans après avoir intégré le programme publicitaire Beacon, le réseau social Facebook va définitivement fermer, dans le cadre d'un règlement de différend, ce service controversé.

Lancé en novembre 2007, Beacon permet la publication, à des fins commerciales, d'achats en ligne effectués par les utilisateurs de la plateforme communautaire en s'appuyant sur leurs données privées. Initialement, le programme était intégré par défaut à Facebook. Sous le feu de la critique, Mark Zuckerberg, co-fondateur et président du réseau social, a rapidement fait machine arrière.

Néanmoins, en 2008, des membres du réseau social ont mené une action collective en justice contre la jeune pousse et certains sites partenaires, et ce afin d'obtenir réparation. Après des mois de discussions, les parties concernées sont parvenues à un accord amiable. Outre la fermeture de Beacon, Facebook a annoncé vendredi investir 9,5 millions de dollars dans la création d'une fondation dédiée à la promotion de la confidentialité des données.

Facebook a déclaré avoir « beaucoup appris de l'expérience Beacon ». La société a par ailleurs affirmé s'engager à sensibiliser les internautes sur la meilleure façon de maîtriser leur vie privée (et) d'utiliser les réseaux sociaux. Ce projet doit encore obtenir l'approbation de la justice californienne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Deux millions d'euros pour BonitaSoft
Quoi de neuf en jeux vidéo ce lundi ?
Samsung prépare des écrans hybrides à tuner TNT
La version GSM du Palm Pré s'invite en Europe... mais pas en France
Vidéo insolite : un OLPC passé au micro-onde
Avec Bing Microsoft souhaite raffiner les liens sponsorisés
Doro PhoneEasy 345 : Orange lance un mobile pour seniors
Piranha Bytes a bouclé  Risen  : sortie le 1er octobre
Nouvelle mise à jour du comparatif SSD sur Clubic
Le langage COBOL fête ses 50 ans
Haut de page