🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Google Street View : les internautes appelés aux urnes

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000002419764-photo-google.jpg
Quel sera le prochain monument français disponible dans Google Street View, le service de vues panoramiques du géant du Web? À vous de voir. Google et l'agence de développement touristique de France (Atout France) ont décidé de laisser le choix aux Internautes. Réponse dès le premier jour de l'automne.

Du 25 août au 2 septembre dernier, les internautes ont pu soumettre leurs propositions par l'intermédiaire d'un formulaire en ligne. Quatorze sites ont été sélectionnés (la Cathédrale d'Amiens, le Château de Chambord, le Château de Chantilly, le Château des Ducs de Bretagne, le Château de Fontainebleau, la Cité médiévale de Carcassonne, le Lac d'Annecy, le Parc de la Tête d'Or à Lyon, la Place Stanislas à Nancy, le Mont-Saint-Michel, le Musée du Louvre / Pyramide / Jardin des Tuileries, le Palais des Papes à Avignon, la Place du vieux marché, la rue du Gros Horloge ou la cathédrale de Rouen et le le Stade de France).

01C2000002409300-photo-google-vote-street-view.jpg


Les participants auront une semaine, du 11 au 20 septembre, pour départager ces lieux et élire les deux nouveaux sites pour lesquels le tricycle Google procédera aux captures d'images. Les votes sont donc ouverts dès aujourd'hui.

01C2000002341684-photo-tricycle-google-street-view.jpg
Le tricycle Google
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Verizon s'oppose à la vente d'actifs Nortel
INQ Mobile serait intéressé par le système Android
JVC commercialise une télévision en relief
Xavier Niel menacé de mort suite à la candidature de Free à la 4ème licence 3G ?
Auto-entrepreneur : 4.700 euros de chiffre d'affaires en moyenne au premier trimestre
Microsoft-Yahoo! : la justice américaine approfondit son étude
Clubic compare 6 portables pour la rentrée
Nokia se renforce dans les réseaux sociaux en rachetant Plum
Open Text met l'accent sur la gestion de contenu Web
Mal-être au travail : France Télécom suspend les restructurations
Haut de page