🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Wikipedia encadre les fiches de personnalités vivantes

26 août 2009 à 16h14
0
Des limites du tout participatif ? La fondation Wikimedia a annoncé lundi que la version anglophone de Wikipedia, son encyclopédie « libre » et collaborative, allait être enrichie d'une fonctionnalité visant à limiter les modifications d'articles relatifs à des personnes en vie. Baptisée flagged revisions, elle vise à limiter d'éventuelles violations des conditions d'utilisation du service et, surtout, à éviter des modifications d'articles qui ne seraient pas fondées.

Sur les fiches correspondant à des personnalités vivantes, les modifications apportées par les internautes devront donc être validées par un rédacteur « expérimenté » avant d'apparaitre en ligne. En Allemagne, où cette fonctionnalité est déjà déployée, on compterait environ 7500 internautes « accrédités » pouvant valider les fiches. Cette initiative fait suite à une publication mensongère signalant que les sénateurs démocrates américains Ted Kennedy (décédé cette semaine) et Robert Byrd étaient morts en janvier 2009.

Régulièrement controversée, Wikipedia est le seul site à vocation non lucrative à figurer au sein du top 10 des adresses les plus visitées au monde. Avec 303 millions de visiteurs uniques par mois, les différentes déclinaisons de l'encyclopédie dépassent ainsi selon ComScore les réseaux d'AOL (280 millions) et d'eBay (233 millions). Seuls Google, Yahoo, Microsoft et Facebook réalisent une audience supérieure.

00C8000001033554-photo-wikipedia-logo-icon-sq.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Jean Ducharne, MidInvest :
Paris supervise son réseau fibre avec CA
Foxit met en garde contre un malware pour Mac OS X
2 millions de dollars pour Wikipedia de la part du fondateur d'eBay
Retard probable pour la libéralisation des jeux d'argent sur le net
<b>Joyeux Noël</b>
Google Maps : l'information trafic participative
Nokia Money : le Finlandais défie les banques avec un service de paiement mobile
Bruxelles veut négocier la gouvernance de l'Internet
A5H / A5S : Archos publie par erreur des informations sur ses tablettes Android
Haut de page