Humeur : Windows 7, mais que fait Microsoft ?

15 juillet 2009 à 20h30
0
Parce qu'il est parfois frustrant de commenter l'actualité tout en s'astreignant à une certaine réserve, la rédac' vous propose régulièrement des billets d'humeur qui nous permettent d'offrir un regard plus personnel sur l'actualité de l'univers high-tech, au travers d'articles parfaitement subjectifs qui ne reflètent finalement que l'avis de leur auteur. Aujourd'hui nous revenons sur Windows 7 et les différents errements de Microsoft en matière de communication.

02071654-photo-logo-compatibilit-windows-7.jpg
Alors que Windows 7 est attendu impatiemment par nombre d'utilisateurs, sa date de sortie étant dorénavant connue, les choix stratégiques opérés par Microsoft en matière de communication laissent... sans voix ! Pour dire vrai, il semblerait que Microsoft répète toutes les erreurs commises lors du lancement de Windows Vista en s'offrant le luxe d'en rajouter !

Récapitulons ce qui ne semble être qu'une série interminable de bourdes, bévues et autres choix parfaitement critiquables !

Tout d'abord Microsoft a décrété qu'en Europe nous aurions droit, à une édition spécifique de Windows 7 dépourvue de navigateur Internet (voir un précédent billet). Motif ? Satisfaire la Commission Européenne qui surveille il est vrai d'assez près les pratiques de Microsoft. Problème : la Commission n'a jamais exigé que Microsoft retire Internet Explorer de son système d'exploitation... Microsoft aurait très bien pu inclure un module proposant le choix à l'utilisateur de télécharger le navigateur qu'il désire (un exemple parmi d'autres).

Le hic c'est... que de ce choix de proposer une version européenne de Windows 7 découle d'autres bizarreries. Il y a d'abord les tarifs ! Ceux-ci sont simplement incompréhensibles et illisibles. Car faute de temps, Microsoft ne pourra commercialiser de version mise à jour de Windows 7 en Europe (du fait du retrait d'Internet Explorer). Du coup les versions complètes de Windows 7 E seront proposées au tarif de la mise à jour. Oui... mais pour une durée limitée ! Car vers la fin 2009, Microsoft devrait être en mesure de commercialiser les versions mises à jour ce qui entrainera de facto une hausse du prix des versions complètes ! Et alors que Microsoft fait un effort sur le tarif des éditions Familiale et Professionnelle, l'édition Intégrale n'est pas concernée : oui les riches ont le droit de payer plein pot pour cette édition de Windows qui ne sera même pas proposée avec des Ultimate Extra comme Vista en son temps... Ce n'est peut être pas plus mal il est vrai.

Et comme si cela n'était pas assez complexe, Microsoft a décidé de commercialiser pour une durée limitée, pendant un mois pour être exact, des versions complètes de Windows 7 à prix promotionnel : 49€ l'édition familiale, 109€ la version professionnelle (l'édition Intégrale étant toujours destinée aux riches donc exclue de l'offre). Oui mais voilà... Cette offre promotionnelle qui démarrait aujourd'hui est en quantité limitée ! 76 000 pièces seulement pour la France, répartis entre éditions familiale et professionnelle, et ce pour tous les canaux de distribution ! Il faudra d'ailleurs m'expliquer comment Microsoft peut justifier d'un stock limité, en l'occurrence 76 000 pièces, alors que le stock en question est virtuel et n'existe physiquement pas à l'heure où nous écrivons ces lignes !

0104000002267074-photo-boite-windows-7-dition-familiale.jpg


Résultat, un site marchand comme LDLC a épuisé en quelques minutes son lot de Windows 7 à prix promotionnel alors que ce soir, moins de 24h après le début de l'offre, il n'y a déjà plus de stock chez LDLC, Rue Du Commerce ou encore Amazon.fr pour ne citer qu'eux. Quant au propre site marchand de Microsoft, le Microsoft Store, il est inaccessible depuis hier soir minuit, avec un fonctionnement sporadique : belle démonstration au passage de la fiabilité des plate-formes Microsoft en matière d'e-Commerce. Mais je m'égare... car le sujet n'est pas IIS et les serveurs de Microsoft qui n'ont pas supporté la montée en charge mais bien une opération de communication, montée de toutes pièces pour entretenir le buzz autour de Windows 7. Au final, la vente à prix promotionnel de Windows 7 qui devait durer un mois se sera terminée en... 24 heures. Seul Michael Jackson avait fait mieux avec la vente de ses places pour le concert « This is It »...

01B3000002304764-photo-microsoft-store.jpg


Bref Microsoft crée la rareté, génère des mécontentements, entretient la confusion, et continue de pratiquer une politique tarifaire différente entre l'Europe et les Etats-Unis. Prenons la version Intégrale de Windows 7 (oui je sais je fais une fixation sur celle-ci), dès que Microsoft mettra les versions mises à jour sur le marché, le prix des versions complètes en Europe redeviendra supérieur à celui pratiqué outre-atlantique. Décidément chez Microsoft... on aime taxer les riches !

Et vous croyiez que nous en avions fini ? Et bien non ! C'est ainsi qu'est apparue à notre grande surprise une édition N de Windows 7... La différence avec l'édition E... On ne sait pas encore mais on suppose que le composant Windows Media Player est lui aussi supprimé... Mais figurez-vous que Microsoft a en plus totalement raté sa communication sur la finalisation de Windows 7 : à cette heure la firme n'a toujours pas annoncé que Windows 7 avait atteint le statut de RTM. Pire dans les notes du discours de Bill Veghte lors de l'événement WPC 09 on peut lire « This morning we will release Windows 7 to manufacturing », seulement voilà ce n'est pas les mots prononcés par l'intéressé lors de son speech, puisqu'il s'est contenté d'indiquer que Windows 7 sera finalisé... ce mois-ci ! Ah Microsoft...

Et l'on termine... par le meilleur ? L'impossibilité en Europe de mettre à jour un Windows Vista avec Windows 7, la faute à l'édition E, ou encore la non prise en charge d'un scénario de mise à jour depuis Windows XP vers Windows 7 (aux Etats-Unis et plus tard en Europe lorsque nous aurons droit aux versions mise à jour). Alors que Windows XP représente aujourd'hui une base installée considérable, Microsoft ne permettra pas la mise à jour directe de Windows XP à Windows 7. Dieu qu'elle est loin l'époque où Microsoft retardait la sortie d'un système pour prendre en charge de nouveaux scénarios de mise à jour ! (on se souvient de Windows 98...).

Pour finir... alors que Microsoft a un produit convaincant, la firme commet erreur sur erreur dans la communication qui l'accompagne... Mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
scroll top