internet-signalement.gouv.fr : 540 cas transmis à Interpol depuis janvier 2009

07 juillet 2009 à 17h35
0
00FA000001947700-photo-internet-signalement-fr.jpg
Depuis son lancement, en janvier 2009, le portail Internet-signalement.gouv.fr aurait enregistré plus de 26.000 signalements de contenus illicites en ligne. En 2008, où seuls les cas de pédophilie et de pédopornographie étaient pris en compte, il n'y en avait eu que 13.000.

Désormais, il est possible de dénoncer n'importe quels types de crimes et délits. Les escroqueries ont, par exemple, représenté près de 43% des plaintes et les « atteintes sur les mineurs » 31%. La xénophobie en représente 6%. Les cas de spam, eux, sont redirigés vers la plate-forme signal-spam.fr. Chaque semaine, environ 900 sites seraient signalés aux forces de l'ordre dont Interpole à qui 540 cas ont été transmis depuis janvier. Parmi eux, pourtant, seulement 762 sites ont fait l'objet d'une enquête ou ont été fermés.

« Nous recevons de plus en plus d'alertes liées à des suicides, c'est-à-dire des gens qui nous signalent que, sur tel forum par exemple, un internaute prévient qu'il va se suicider, explique, par exemple, Christian Aghroum, chef de l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC), interrogé par 01net.com. Nous en avons entre cinq ou six par mois. Or, notre plate-forme n'est pas appropriée », insiste-t-il tout en rappelant le numéro des urgences (17).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Premiers détails sur Sandy Bridge, le vrai 32 nm d'Intel
Microsoft Security Essentials: la bêta en test
Acer TimeLine 1810T : le compromis du compromis
Tarifs Atom : Samsung et Lenovo sanctionnés ?
  Two Worlds II  va plus loin que  The Temptation
Une France numérique dans la moyenne européenne ?
Mozilla dévoile son Open Web Tools Directory
1ères impressions sur le Samsung Galaxy (Android)
Sagem Communications rachète le Wimax de Gigaset
Microsoft Gazelle présenté au sommet Usenix Security
Haut de page