"Jusqu’où un site media peut-il déporter ses contenus?" une tribune de Clément Courvoisier

01 juin 2018 à 15h36
0
02051288-photo-clement-courvoisier-grand.jpg
La puissance d'une marque media ne se définit pas par son support mais son contenu : la ligne éditoriale, la richesse de l'information ou l'éclairage apporté sur une actualité sont autant de forces que possède un site éditorial pour attirer des lecteurs. Il est donc naturel de laisser les internautes libres de consulter ses articles où bon leur semble, atawad (any time, anywhere, any device) comme le résument les anglo-saxons.

Ce postulat n'est pourtant vérifié en pratique que depuis peu, la newsletter formant l'unique contenu déporté de la quasi-totalité des sites de news il y a encore quelques années. Innovations et développements technologiques ont multiplié les points de contact entre une marque media Internet et ses lecteurs. En voici un florilège.

D'un point de vue support, l'ordinateur traditionnel de bureau a perdu son hégémonie. L'explosion de l'Internet mobile vient naturellement à l'esprit, fortement portée par les smartphones, iPhone en tête. Selon Médiamétrie, 68% de la progression de l'Internet mobile en 2008 en France est effectivement due à l'iPhone et l'iPod Touch. En complément de l'Internet mobile, Apple a aussi complexifié la donne avec une utilisation massive des applications embarquées téléchargeables depuis l'App store. Les autres acteurs mobile, qu'ils soient constructeurs, opérateurs ou systèmes d'exploitation mobile lancent tous des offres équivalentes : App World de RIM, Android Market de Google, Ovi Store de Nokia, etc. Le mobile n'est pourtant pas le seul support à concurrencer l'ordinateur : e-papers, net TV et autres tablets PC emboitent le pas.

Au sein même de l'ordinateur, le cheminement classique "système d'exploitation - navigateur Internet - site web - page article" n'est plus qu'une possibilité parmi d'autres pour accéder au contenu media désiré. En effet, les principaux systèmes d'exploitation actuels (Vista, XP, Mac OS) permettent déjà l'installation de widgets sur le bureau, et les nouveaux arrivants, comme Jolicloud optimisé pour les netbooks, laissent entrevoir une plus grande intégration encore des contenus media Internet.

De même, de plus en plus de logiciels et applicatifs viennent puiser du contenu Internet sans nécessiter de navigateur. France Inter, Europe 1 et RTL caracolent en tête des podcasts les plus téléchargés sur iTunes pendant que Microsoft propose de recevoir les fils d'actualité via Windows Live Messenger.

Au sein de la sphère web, plus aucun internaute n'est surpris de trouver du contenu media en dehors de son site d'origine. A titre d'exemple, lefigaro.fr possède effectivement sa page officielle sur Facebook, tous ses articles sont accessibles sur Twitter, propose 50 flux RSS thématiques, illustre en images l'onglet actualités sur Symbaloo, est partenaire de iGoogle Paris, etc. Ceci n'a été rendu possible que grâce à l'uniformisation des flux, RSS ou XML. Le Guardian et le NY Times montrent la prochaine (ultime ?) étape de la déportation de contenus avec l'ouverture de leurs APIs.

Pourtant, il n'y a qu'un pas entre l'âge d'Or et le feu de Prométhée. Car, si cela laisse entrevoir de formidables possibilités en termes d'usage et de diffusion des contenus, le business model n'est pas toujours évident. Les économies d'échelle sont incertaines, avec la multiplication des développements techniques, et les revenus classiques, tels que la publicité, pas toujours adaptés. Le virage est d'importance mais doit être négocié avec habileté.

par Clément Courvoisier, directeur marketing des nouveaux médias, groupe Figaro.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Ghost Recon 4  et  Splinter Cell  , avant Noël ?
Apple veut-il ses propres processeurs pour l'iPhone ?
Windows 7 piraté aura droit aux mises à jour sécurité
Kaspersky dévoile Mobile Security Enterprise Edition 7.0
Google, Facebook, Twitter traquent la grippe porcine
Manifestations du 1er mai : défilé anti-Hadopi
Time Warner prévoit de se séparer d'AOL
Virée pour avoir surfé sur Facebook en arrêt maladie
Prise en charge du Blu-ray en vue pour les Mac ?
La stratégie façon  Ruse  , nouvelle vidéo de gameplay
Haut de page