Renaissance numérique devoile ses mesures pour la relance

01 juin 2018 à 15h36
0
01904368-photo-renaissance.jpg
Renaissance numérique, association réunissant dirigeants d'entreprises internet et universitaires français, propose six mesures en faveur de la relance et de l'emploi. Les premières concernent les seniors, les secondes la création d'entreprises internet. Elles sont suivies de mesures en faveur de l'équipement et de la formation des foyers défavorisés, du développement de l'accessibilité web, du déploiement du très haut débit (fibre optique) et, enfin, de la diffusion de l'internet et des technologies de l'information dans les PME.

Pour les plus âgés d'entre nous, Renaissance numérique souhaite que soit proposée aux ménages seniors non connectés une offre de services à la personne d'une durée de trois ans, « intégrant une connexion internet, la formation assistance et la mise à disposition d'un PC, le tout pour un prix de 30 euros par mois. » L'objectif ? La lutte contre l'isolement.

Dans l'espoir de voir naître un Google ou un Microsoft à la française, l'association préconise la création d'un fonds d'investissement public piloté par le secrétariat d'Etat au développement numérique. Ce fonds viendrait « soutenir la capitalisation des jeunes pousses dont les projets favorisent les usages et les contenus numériques en France et définissent des critères citoyens complémentaires à la simple analyse d'un business plan (création d'emplois, éco-citoyenneté...) » Par ailleurs, Renaissance numérique se déclare favorable à la mise en place d'un comité de sélection et d'accompagnement mixte : Etat/Entrepreneurs.

Pour équiper d'ordinateurs et de connexions internet les foyers les moins bien lotis, Renaissance recommande un investissement de 1 million d'euros et des accès à bas prix soutenus par l'économie solidaire, et ce pour une mise en oeuvre à la rentrée 2009. Par ailleurs, l'association souhaite qu'un budget public soit alloué pour mettre à niveau le web public français, et permettre l'augmentation du nombre de sites conformes à l'initiative d'accessibilité web (WAI) du W3C.

Sans surprise, Renaissance numérique souhaite « la diffusion rapide de la fibre optique avec un objectif d'au moins 10 millions de foyers éligibles d'ici 10 ans dans un cadre neutre ouvert et permettant le foisonnement d'une offre de services et d'emplois. » L'association préconise une montée en débit des zones non éligibles au FTTH, en favorisant la mise en œuvre de solutions dites « haut débit augmentée » (booster les connexions ADSL).

Enfin, pour diffuser les technologies de l'information et de la communication dans les petites et moyennes entreprises, l'association préconise de créer un réseau de « Webschools » locales pilotées par des bénévoles et soutenues par le réseau des Chambres de commerce et d'industrie.

L'association sera-t-elle entendue par Patrick Devedjian, ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance, et par Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à la prospective au développement numérique ? Renaissance numérique déclarait en février dernier s'inquiéter de l'absence du numérique dans le plan de relance de 26 milliards d'euros...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

3D temps réel : Dassault mise sur la télé virtuelle
La RC de Windows 7 échappe à Microsoft
L'opérateur 3 accueille Skype sur son réseau
Contre la crise en entreprise : iPhone et Android
NVIDIA n'aura plus les faveurs d'AMD en 2010
Une carte mère Intel Core i5 en préparation chez DFI
Publicités mobiles aux USA : l'iPhone détient 50% du marché
L'heure du test de Drakensang : L'Oeil Noir
Une faille
Antitrust : une amende très salée pour Intel ?
Haut de page