eBay obtient la part de Yahoo dans Gmarket

01 juin 2018 à 15h36
0
02025440-photo-dollars.jpg
Acheter ou vendre, eBay sait faire ! Le spécialiste des enchères en ligne va obtenir la participation de Yahoo, 10%, dans Gmarket, concurrent sud-coréen. eBay, qui s'est déjà assuré le contrôle de la majorité du capital de Gmarket, entend ne pas se laisser distancer par des plateformes locales.

Yahoo, de son côté, s'est engagé dans un plan de réorganisation et cherche à réduire ses coûts. La cession de sa part dans Gmarket pourrait rapporter au portail internet américain 120 millions de dollars, selon certains analystes. Un autre actionnaire de Gmarket, Interpark, exploitant sud-coréen de centres commerciaux, a lui aussi accepté de céder sa part de 29% à eBay pour 350 millions de dollars.

L'opération intervient alors qu'eBay vient de rendre à sa filiale StumbleUpon son indépendance et envisage une entrée en bourse pour Skype. L'OPA sur Gmarket doit permettre au groupe américain de se développer en Corée du Sud, marché innovant, malgré la crise. Gmarket déclare plus de 10 millions d'utilisateurs et entre en concurrence avec Internet Auction, filiale coréenne d'eBay.

L'OPA lancée par eBay valoriserait le titre Gmarket à 24 dollars, soit une prime de 20% par rapport au cours actuel. Selon Reuters, si l'on rapporte cette opération à l'ensemble des titres émis, eBay devra débourser 1,2 milliard de dollars pour prendre le contrôle total de Gmarket.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Sherlock Holmes Contre Jack l'Éventreur  se montre
Affaire « Sale Pute » : V. Létard veut légiférer
Mastercard lance son application pour iPhone et iPod touch
Le réseau Paris Business Angels bouderait-il les TIC?
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Mozilla : bientôt des onglets latéraux pour Firefox ?
Rumeur :  Sybéria 3  un poisson qui a la vie longue ?
Le plein de captures pour  Aion : The Tower Of Eternity
IBM et Oracle rejoignent l'Europe contre Microsoft
Firefox serait le moins sécurisé des navigateurs
Haut de page