Le tout numérique en retard pour France Numérique ?

08 avril 2009 à 18h08
0
00308363-photo-nouveau-logo-tnt.jpg
Initialement prévue pour novembre 2011, l'épilogue du passage de la France à la télévision numérique terrestre (TNT), par l'extinction du dernier relai analogique, risque d'être repoussé. Orchestrée par le groupement d'intérêt public France Télé Numérique, l'extinction progressive des vingt quatre régions a débuté le 4 février dernier par Coulommiers et devait s'achever en novembre 2011 conformément à la loi.

Mais Philippe Levrier, président du groupement d'intérêt public, a alerté hier Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'état au numérique : « il faut reconsidérer le plan actuel ». Faute de « montée en régime », il craint de « devoir décaler l'extinction des régions pour finalement éteindre la télévision analogique en 2013 ou 2014 ».

Le déploiement de la TNT a vraisemblablement pris du retard et certains élus locaux « craignent que des téléspectateurs ne se retrouvent devant un écran noir, » d'après Philippe Levrier qui regrette un « manque de transparence sur la couverture de la TNT ». Les régions dans lesquelles l'émission de la télévision hertzienne analogique cesse doivent effectivement être couvertes par la TNT, en vertu du droit à l'antenne, France Télé Numérique se chargeant d'informer et d'aider la population à passer au tout numérique.

Le passage au numérique devrait encore couter 149 millions d'euros, une moitié étant payée par les chaines de télévision historiques (TF1, France Télévisions, Canal Plus, Arte France et M6), l'autre par le gouvernement. Reste à équiper la population, à sa charge. En février dernier, 44% des français n'avaient pas accès à la télévision numérique.
Vous utilisez Google Actualités ? Suivez Clubic pour ne rien rater de l'actu tech ! google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet