🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Nouvelle-Zélande : les FAI contre la riposte graduée

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000000060842-photo-piratage.jpg
Alors que l'Australie met en place une infrastructure de filtrage afin de réguler l'Internet, son voisin, la Nouvelle Zélande tente d'établir une régulation visant à limiter les téléchargements illégaux.

En France, le principe de rispote graduée au sein du projet de loi Création et Internet souhaite obliger les FAI à couper l'accès au réseau pour les personnes multi-récidivistes accusées d'avoir enfreint les droits de propriété intellectuelle.

La Nouvelle-Zélande, qui est en passe de revoir sa législation sur les droits d'auteurs appliqués aux nouvelles technologies (Copyright Amendement Act) devrait de son côté rejeter de telles mesures et poursuivre la réflexion.

Le premier ministre John Key explique à l'AFP : « la section 92a ne sera pas adoptée telle qu'elle est proposée actuellement. Nous avons demandé au ministre du commerce de travailler sur un nouvel amendement ».

Selon le premier ministre le gouvernement ne tolèrera pas que l'Internet se transforme en terre sauvage où les ayants-droits ne sont pas payés ou reconnus pour leur travaux. « Nous avons besoin de législation dans ce domaine », explique John Key, « nous avons fait avancer les discussions entre les ayants-droits et les FAI mais pas assez pour s'accorder sur un code de conduite ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

TomTom dévoile de nouvelles versions de ses GPS autonomes One et XL
Les télécommandes Harmony compatibles PlayStation 3
  Dark Fall : Lost Souls   sur PC se dévoile
Une vidéo et une date pour  Need For Speed : Shift
Quoi de neuf en jeux vidéo ce lundi ?
IBM freinerait-il la concurrence dans le mainframe ?
Orange : 40 euros offerts et un réengagement d'un an pour garder son mobile plus longtemps
Croissance à trois chiffres pour Rentabiliweb
Intel prépare un Atom Z550 à 2 GHz pour netbook de luxe
Un outil de sécurité open source signé Microsoft
Haut de page