Humeur : retour grinçant sur l'iPhone OS 3.0

19 mars 2009 à 15h00
0
Nous inaugurons aujourd'hui une nouvelle rubrique dans l'actualité. Il arrive en effet que nous ressentions le désir de sortir de notre réserve habituelle pour vous offrir un regard plus personnel sur l'actualité du high tech quand celle ci nous fait sourire, ou pas. Ainsi, nous vous proposerons régulièrement des billets d'humeur qui n'engagent évidemment que l'avis de leur auteur. Actualité oblige, c'est la présentation de l'iPhone OS 3.0 qui nous a inspiré cette semaine...

iPhone OS 3.0 : annonces et grincements de dents

000000C801982934-photo-iphone-3-0.jpg
Mardi soir, Apple présentait les nouveautés (plus de 100 !) de la future version 3.0 du logiciel de l'iPhone. Au programme, beaucoup d'avancées intéressantes comme le copier coller et l'intégration d'un module de recherche, de corrections des petits défauts qui peuvent même irriter les fans les plus zélés (impossibilité d'utiliser le clavier en paysage dans Mail, calendrier limité, absence de synchronisation des notes et j'en passe...) et quelques présentations d'applications intéressantes comme le nouvel instrument virtuel des auteurs de l'excellent Ocarina. Vraiment, cette mise à jour devrait être solide et rendre nos « Jesus Phones » encore plus agréables qu'ils ne le sont déjà. Pourtant, en cherchant bien, on peut trouver de quoi faire grincer quelques dents. En l'absence de Steve Jobs, Greg Joswiak et Scott Forstall, respectivement responsables de la division iPod et du développement de l'iPhone OS, ont assuré le spectacle, assez bien d'ailleurs. De toutes les personnalités d'Apple qui se sont succédées depuis quelques mois pour remplacer Steve Jobs sur le devant de la scène, Scott Forstall est sans aucun doute le plus convaincant. Chemise noire, coupe de cheveux parfaite, attitude cool, Forstall est presque aussi fort que Jobs lui même pour annoncer avec le sourire des nouveautés « amazing », « awesome » ou « tremendous » telles que la possibilité pour les développeurs de facturer du contenu additionnel dans leurs applications ou jeux.

0000009601982886-photo-iphone-3-0.jpg
Quelle joie de pouvoir acheter des niveaux supplémentaires dans un shoot them up, des armes dans un FPS (ça ne se ramassait pas par terre ces choses là ?) ou des meubles dans la version iPhone des Sims 3 (eh non, vous n'y couperez pas). Que d'émotion lorsqu'il révèle la possibilité unique de transformer l'iPhone en iTensiomètre ou en appareil de mesure du taux d'iGlucose pour les diabétiques. Qu'il est convaincant lorsqu'il annonce comme une nouveauté les notifications « push », admettant du bout des lèvres que la fonctionnalité était déjà prévue pour la version 2.0 ! Loin de la froideur du chef par intérim Tim Cook, ou de la bonhommie de Phil Schiller, Scott Forstall a tout d'un Steve Jobs en herbe, et notamment son talent pour faire défiler les développeurs pour des démonstrations interminables d'applications dont l'assistance se fiche visiblement, histoire de mieux réveiller le public en fin de spectacle avec de vraies nouveautés, en l'occurrence le copier coller et Spotlight.

Qui aime bien châtie bien

Moins à l'aise mais tout de même convaincant, Greg Joswiak s'est contenté d'ouvrir et de fermer la marche. C'est tout de même à lui que revient l'annonce qui intéresse tout le monde : la disponibilité de la version 3.0 du système et son prix. Pour la disponibilité, on se contente pour l'instant d'un « cet été ». C'est pratique et ça laisse jusqu'à septembre (et Snow Leopard au fait ? Il va bien ?). Pour ce qui est du prix, on sait déjà que les possesseurs d'iPod Touch vont pouvoir passer à la caisse une fois de plus. Les raisons comptables de cette différence de traitement continuent à nous échapper. Mine de rien, un acheteur du premier iPod Touch aura déjà déboursé plus de 30 euros supplémentaires lorsque cette version sera disponible, en plus d'avoir payé son baladeur au prix fort.

000000C801599406-photo-baladeur-mp3-multim-dia-apple-ipod-touch-16go-clone.jpg
L'affaire se corse également pour les possesseurs d'iPhone de première génération. Greg Joswiak, annonce que la mise à jour sera gratuite pour les utilisateurs d'iPhone 3G, et qu'elle sera compatible avec l'iPhone Edge... Mais pas tout à fait : ces derniers devront se passer de prise en charge Bluetooth stéréo et de MMS pour des raisons « technologiques ». Admettons, pour le Bluetooth, que le premier iPhone ne gère pas la stéréo... pour être honnête, on n'est pas allé voir à l'intérieur. Mais les MMS ? Quel téléphone doté d'un appareil photo ne gère pas les MMS ? Que l'on présente une fonctionnalité aussi basique comme une nouveauté est déjà osé en soi. Mais que l'on en fasse une exclusivité de l'iPhone 3G pour des raisons de supériorité technologique de ce dernier... Loin de nous l'idée d'y voir une incitation artificielle à l'achat d'un nouvel iPhone pour ceux qui profitent encore pleinement de leur « iAntiquité » Edge. Ne nous égarons pas. On parle d'Apple, une entreprise sérieuse qui vient de sortir un nouvel iPod Shuffle dont les écouteurs propriétaires empêchent son utilisation avec d'autres accessoires. On dit « qui aime bien, chatie bien ». Parfois, on a l'impression qu'Apple est un peu masochiste...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Cette smart TV 4K Continental 58
Le pack volant de course Logitech G920 + levier Shifter est vraiment pas cher sur Cdiscount
Les prochains écouteurs WF-1000XM4 de Sony se dévoilent en images
Xbox Series X|S : le Dolby Vision HDR se précise, chez les insiders d'abord et demain pour tous
Cette petite souris sans fil Microsoft Wireless Mobile Mouse est à moins de 10€
MSI met le cap sur le ratio 16:10 et annonce de nouveaux appareils gaming et création
Epic Store : The Lion’s Song offert cette semaine, et une surprise prévue pour la semaine prochaine
Les PC portables modulaires et réparables Framework arriveront en Europe d'ici la fin de l'année
Ghostrunner 2 sera exclusif aux consoles nouvelle génération et aux PC
Gigabyte fait un commentaire sur la fabrication chinoise, perd 550 millions et... présente ses excuses
Haut de page