Le fondateur de GFI Informatique quitte la société

01 juin 2018 à 15h36
0
01984480-photo-gfi-informatique.jpg
SSII française, GFI Informatique s'est-elle remise du rejet de l'offre publique d'achat présentée en 2007 par le groupe japonais Fujitsu ? Si GFI n'a pas brillé en 2008, ses performances sont restées stables par rapport à 2007 avec un résultat opérationnel courant de 44,9 millions d'euros, au lieu d'une prévision Reuters Estimates à 47 millions, et un résultat net de 14,3 millions d'euros, contre 14 millions en 2007.

Par ailleurs, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 2,9% sur un an à périmètre et taux de change constants, à 768,1 millions d'euros. En revanche, la marge opérationnelle de la société de services informatiques a baissé, passant de 6,5% du chiffre d'affaires en 2007 à 5,8% en 2008. A fin décembre 2008, la dette nette du groupe s'établit à 92,3 millions d'euros. Quant au résultat dilué par action, à 0,22 euro, il reste identique à celui de 2007.

« Au-delà de l'année 2009, où la priorité est de continuer à améliorer la génération de trésorerie à volume d'activité et résultats stables, le groupe confirme ses objectifs définis dans le cadre de son plan de développement pluriannuel » a déclaré la société dans un communiqué. Parallèlement, GFI a annoncé le remplacement de Jacques Tordjman, président fondateur de l'entreprise, par Vincent Rouaix, actuel directeur général délégué. Le marché semble apprécier.

L'action GFI informatique a gagné 3,38%, à 2,14 euros, mercredi 18 mars vers 16h30.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Psystar lance un nouveau clone contre le Mac Mini
Deux vidéos de plus pour  Assault On Dark Athena
AOL sort une nouvelle version de Winamp
Reportage :  Singularity  sur les traces de Bioshock ?
Freecom lâche le disque dur résistant ToughDrive Sport
Etude : le téléphone mobile, véritable nid à bactéries...
Fidélisation client : MaxiChèque lève un million d’euros
Damien Vincent : « La force de Facebook est de pouvoir s’appuyer sur ses membres »
Un nouveau mode multijoueurs pour  Le Parrain 2
Entretien avec Pierre Berecz d'Indom :
Haut de page