La ville de New York modernise le tourisme en s'associant à Google

01 juin 2018 à 15h36
0
00DC000001883814-photo-capture-du-site-nycgo-com.jpg
La ville de New-York a annoncé aujourd'hui par la voix de son maire Michael Bloomberg s'être associé à Google pour lancer le projet NYCGo. Le projet repose d'une part sur un site Internet et d'autre part sur un office du tourisme qui font massivement appel à certains services de Google, Google Maps et Google Earth en l'occurrence.

Le site, qui s'adresse non seulement aux touristes du monde entier (le site est notamment disponible en français) mais aussi aux riverains, permet de prendre connaissance des bons plans shopping, gastronomes et culturels, de trouver un hôtel, etc. Tout se fait en lien avec Google Maps, duquel il est possible de planifier un itinéraire, transports en communs compris, à transmettre sur téléphone portable, par email ou à imprimer.

Le New York Information Center a quant à lui été rénové. On y retrouve de grandes tables tactiles, semblables à celles de Microsoft (bien qu'elles n'en soient pas), desquelles on peut explorer la ville, trouver de nombreuses informations ou encore organiser ses visites. L'application Google Earth projetée en grand au mur permet pour sa part de visiter la ville en trois dimensions.

En s'associant à Google et en centralisant les données, la ville de New York simplifie et rend plus attrayante la recherche d'informations qui étaient déjà disponibles. Une bonne initiative et un exemple à reproduire, avec ou sans Google, qui n'est qu'un intermédiaire, d'ailleurs !

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

BI : Tibco Spotfire intègre le carré magique Gartner
Western Digital : disque dur 2 To en approche
« Cloud computing : quelle est la valeur ajoutée d'un hébergeur ? » par Cong Duc Trinh
Une banque entre au capital de Up&Net
  Alerte Rouge 3 - La Révolte  : le prix, les acteurs
Nokia confirme qu'il sera bien MVNO au Japon via la marque Vertu
La fondation de Bill Gates perd et gagne
Aucune version PC de  Fable II  en cours chez Lionhead
GFK : l'électronique grand public en crise en France
Test de l'Antec Skeleton, un boitier... original
Haut de page