Le P2P, bénéfique pour l'économie ?

Alexandre Laurent
22 janvier 2009 à 11h26
0
00076079-photo-emule-libre.jpg
Le P2P ne serait-il finalement pas le monstre que décrivent les industries de la musique, du cinéma ou du logiciel ? Dans une étude de 142 pages, réalisée pour le compte du gouvernement hollandais, la société TNO en arrive à la conclusion que le téléchargement illégal sur les réseaux d'échange de fichiers frappe dans un premier temps de façon négative les recettes des industries concernées, mais se révèle, à moyen ou long terme, un bienfait pour l'économie.

En ce qui concerne la musique, on pratique bien sûr aux Pays-Bas, comme dans le reste de l'Europe, le téléchargement. Selon TNO, pour chaque titre acheté sur une plateforme telle qu'iTunes, 7,5 morceaux seraient récupérés sur les réseaux P2P, et seuls 2,3% de la population auraient payé pour télécharger des contenus en ligne sur les douze derniers mois. En revanche, ils seraient 35% à avoir déjà téléchargé illégalement de la musique. Un préjudice bien réel ?

Pour temporiser les études qui dénoncent les méfais du piratage, les partisans du P2P rappellent bien souvent qu'un morceau, un album ou un logiciel téléchargé n'aurait pas forcément été acheté par l'internaute, et soulignent en outre que certains se servent du téléchargement illégal pour découvrir des nouveautés qu'ils iront par la suite se procurer légalement. Un avis que partage TNO, qui remarque que ceux qui téléchargent le plus sont bien souvent ceux qui achètent le plus, notamment pour ce qui est des jeux vidéo. L'amateur de P2P serait également plus enclin à se rendre dans des salles de concert.

Partant de ce constat, TNO estime qu'en l'état actuel des choses, l'acte d'achat ne deviendrait pas plus fréquent si l'on interdisait à l'internaute de télécharger gratuitement sur le Net. Le cabinet va plus loin, allant jusqu'à conclure les quelque cent millions d'euros de préjudice que représentent le piratage pour les industries concernées est compensé, à hauteur de deux cents millions d'euros, par le pouvoir d'achat indirect que représente l'économie des biens téléchargés et l'envie d'acquérir des contenus découverts via le P2P.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Prospective : en route vers une société futuriste high-tech ou low tech ?
Dolby/ DTS : comprendre les différents formats audio home-cinema et traitements multicanaux
Apocalypse : notre sélection des meilleurs films et séries sur la fin du monde pour un Halloween confiné
Test Corsair MP400 : de bonnes performances, mais la capacité avant tout
Netatmo propose un nouveau thermostat connecté
Casques Bluetooth à réduction de bruit : notre comparatif des meilleurs modèles actuels
Banshee : la série pulp qui surclasse le genre
Test iPhone 12 : un nouveau standard pour les smartphones Apple
Télétravail :
Test Sony KD-65XH9505 : le meilleur écran LCD 4K Full LED du moment
scroll top