Obama : une investiture qui affole les réseaux

20 janvier 2009 à 11h10
0
01868842-photo-obamaspeech-ap.jpg
L'investiture de Barack Obama, ce mardi 20 janvier 2009 à Washington DC, devrait générer un trafic record sur les réseaux télécoms, à la hauteur de l'immense espoir né de l'élection du premier Africain-Américain à la présidence des Etats-Unis.

Les principaux opérateurs de téléphonie mobile outre-Atlantique, Verizon Wireless, AT&T, Sprint Nextel et T-Mobile USA ont dépensé des millions de dollars pour améliorer la performance de leurs réseaux sur Washington DC, y compris par le biais d'unités mobiles. Un exemple, AT&T a déclaré avoir investi 4 millions de dollars, notamment pour ajouter une capacité de 80% à son réseau 3G et augmenter ses équipes sur place de 60%.

Quoi qu'il en soit, les opérateurs craignent la saturation. La CTIA, The Wireless Association, a invité les mobinautes à limiter leurs communications, et plus particulièrement l'envoi de photos, lors de l'évènement. Comment attendre des 2 millions de personnes venues écouter le discours d'entrée en fonction d'Obama (à 12h heure locale, à 18h en France) de ne pas communiquer, surfer, bloguer, « twitter », à l'heure où le monde aura les yeux rivés sur Washington ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

IBM lance officiellement Lotus Live
Pour Valve, les pirates sont des joueurs mal servis
Memento Mori s'offre une preview
Burger King : un ami Facebook vaut 0,37 dollar
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
<b>Joyeux Noël</b>
Le MMO  World Of Darkness  prévu courant 2010
Beidou : la chine concurrencera le GPS américain et le Galileo européen en 2015
La messagerie visuelle vocale va s'inviter sur le Blackberry Bold
Un câblo-opérateur danois bloque Pirate Bay
Haut de page