Nouveau sursis pour Windows XP ?

0082000000047403-photo-logo-de-microsoft-windows-xp.jpg
Le 30 juin 2008 marque la fin de la commercialisation du système d'exploitation Windows XP auprès des consommateurs. Cependant, à ce jour, son successeur Windows Vista reste très peu optimisé pour fonctionner sur les ordinateurs à faibles performances. Pour cette raison, les constructeurs bénéficient d'une période de grâce pendant laquelle ils peuvent distribuer le système en version OEM.

Afin de ne pas étouffer le marché de Vista, l'éditeur de Redmond précise cependant que les machines ne doivent pas disposer d'un écran de plus de 10,2 pouces, d'un disque dur de plus de 160 Go et de plus d'1 Go de mémoire vive. Officiellement, cet accord qui aurait dû prendre fin le 31 janvier 2009 a été prolongé de six mois et devrait arriver à échéance le 31 juillet 2009.

A ce jour Windows XP reste donc la véritable stratégie de Microsoft sur le marché du netbook. Cependant, si l'éditeur nous promet que Windows 7 sera optimisé pour fonctionner sur ces petites machines, le magazine Fudzilla nous informe qu'un nouveau sursis aurait été mis en place . En effet, une source de la division mobile de Intel aurait confirmé certains accords avec Microsoft afin de conserver Windows XP jusqu'en 2010 et même au-delà.

La firme de Redmond entend-elle doubler ses chances sur ce nouveau marché en pleine croissance ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange lance de nouvelles offres de roaming en Europe
Le pape Benoît XVI peut-il briller sur YouTube ?
[Vidéonaute] Prise en main du smartphone Blackberry Pearl Flip de RIM
Une nouvelle vidéo de gameplay pour  Wanted
Les vidéos de YouTube bientôt en téléchargement ?
4ème licence 3G : Free mise sur une licence à 200 millions d'euros
Ventes de jeux PC aux États-Unis : baisse / mutation ?
Sony Online chez Steam, Sega chez GamersGate
Les joueurs chinois obligés de donner leurs vrais noms
Le Sénat vote la taxe sur les opérateurs télécoms
Haut de page