Meetic mise sur la rentabilité... et rassure les marchés

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000000758290-photo-meetic.jpg
Spécialiste de la séduction par internet, Meetic sait également séduire les marchés financiers. Le groupe internet, présidé par Marc Simoncini, a annoncé ce matin qui n'allait plus « surinvestir » en matière publicitaire, estimant son niveau de notoriété suffisant.

Deux ans après le rachat du chinois eFriendsNet, le groupe a également pris acte de « l'environnement économique incertain » et d'un potentiel de revenu « trop faible » et a décidé de se retirer du marché chinois au profit d'un recentrage sur ses activités historiques en Europe.

«  Le succès remporté par notre nouvelle offre de matchmaking (MeeticAffinity) et l'environnement économique incertain impactant les revenus publicitaires de sites Internet nous ont convaincus de revoir notre stratégie. Nous avons donc décidé de nous focaliser dès 2009 sur la rentabilité de notre groupe et sur l'optimisation des flux de trésorerie. [...] Les mesures annoncées visent ainsi à ramener le Groupe à un niveau de marge sur ROAA compris entre 20 et 25% dès l'exercice 2009. » explique Marc SIMONCINI, PDG du groupe Meetic.

Deux décisions qui ont en tout cas été bien accueillies par les marchés financiers. En fin d'après midi, le cours de l'action Meetic était en hausse de plus de 14%, permettant au groupe internet de repasser au delà d'une capitalisation boursière de 200 millions d'euros sans pour autant rattraper son niveau de l'année 2007, au delà... des 500 millions d'euros.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Renouvellement de la gamme joueur de Logitech
Clé USB : Sandisk mise sur la sécurité
Le Eee PC S101 testé en long, en large et en vidéo
DivX 7 à fond vers la haute définition
VOIP : Skype pour Mac passe en version 2.8 bêta
Mindscape revoit ses résultats à la baisse
SOA : IBM finalise l'acquisition du français Ilog
Des images et une vidéo pour  Battlestations : Pacific
VoIP et IM : Fring s'ouvre à Facebook, GMail et aux casques filaires sous Windows Mobile
Haut de page