App Store : quand un développeur se fâche au sujet du prix des programmes pour iPhone

Par Alexandre Habian
le 23 décembre 2008 à 14h55
0
00C8000001470462-photo-iphone-3g.jpg
Oui l'App Store, le kiosque de téléchargement de logiciels tiers pour iPhone et iPod Touch, est un véritable succès avec plus de 10 000 applications référencées et 300 millions de téléchargements en moins de six mois.

Mais certains développeurs actifs commencent à se lasser des prix pratiqués par une grande majorité des créateurs de logiciels pour la plateforme mobile d'Apple. Car si au lancement de l'App Store de nombreuses applications étaient commercialisées à des prix d'environ 10 euros pour les plus graphiquement ou technologiquement évoluées d'entre elles, ce n'est plus le cas aujourd'hui, de nombreux jeux étant par exemple disponibles... à moitié prix et proposés par de grands éditeurs comme Electronic Arts ou Gameloft.

Difficile dans ces conditions d'avoir un retour sur investissement suffisamment important suite au temps réquisitionné pour développer certains programmes comme le juge Craig Hockenberry, créateur du jeu « Frenzic » et de l'application de réseau social « Twitterrific », deux contenus classés dans le « top 2008 » des programmes sélectionnés par Apple. Ce dernier a d'ailleurs publié une lettre ouverte à Steve Jobs en personne, le patron d'Apple, dans laquelle il indique que l'App Store favorise aujourd'hui le développement de logiciels à 99 centimes plutôt que des programmes plus ambitieux facturés quelques euros.

« Dans le cas du développement de logiciels complexes nécessitant par exemple de 6 à 9 mois de développement, il faudrait consacrer un budget situé entre 150 000 et 225 000 dollars pour mener le projet à son terme. Et pour l'amortir, il faudrait le commercialiser entre 215 000 et 322 000 fois. Il y a donc trop de risques à consacrer un tel budget et un tel investissement humain, ce qui nécessiterait de vendre entre 10 000 et 15 000 applications par jour pendant quelques semaines », précise-t-il.

Et augmenter le prix d'une application ne serait pas forcément la bonne solution, les mobinautes allant alors être réticents à l'idée de consacrer un budget trop important pour investir dans un programme, quelqu'il soit. Selon Craig Hockenberry, c'est ce qui explique pourquoi ce sont une multitude de petits logiciels peu onéreux qui ont envahi ces derniers mois l'App Store. Et pourquoi très peu de programmes sont innovants.

Autre point soulevé par ce développeur, la mise en avant par Apple des programmes de l'App Store. Car avec déjà 10 000 applications, sera-t-il viable de développer des programmes ambitieux à l'avenir si Apple ne trouve pas un moyen de mettre en avant certains contenus, évitant qu'ils passent inaperçu dans le flot de nouveaux programmes proposés chaque jour ? C'est l'une des questions actuellement sans réponse à laquelle Steve Jobs et ses équipes devra répondre sous peine de freiner les ardeurs de certains développeurs, des amateurs passionnés aux professionnels du secteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

L'Inde veut lancer une station spatiale d'ici 2030
Fiat Chrysler signe avec ENGIE pour offrir des solutions de charges électriques en Europe
88% des Américains consultent leur smartphone en regardant la TV
Le navigateur gamer Opera GX est accessible en early access
Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
scroll top