Insolite : serez-vous geek jusque dans l’au-delà ?

17 décembre 2008 à 15h59
0
01823884-photo-skeleton-phone.jpg
Crédits:primatebonz
Saviez-vous que dans les années 1800, aux Etats-Unis, les pompes funèbres attachaient une cloche au cercueil des personnes que l'on enterrait dans le cas où ces dernières ne seraient pas décédées mais plongées dans un état de coma ? Quelques siècles plus tard, les nouvelles technologies aidant, nous observons un phénomène quelque peu étrange. En effet après l'envoi des emails post-mortem, le magazine CNBC rapporte que de plus en plus de défunts sont enterrés avec leur téléphone portable. Cependant, cette fois il ne s'agit plus de vérifier leur état cardiaque...

Noelle Potvin conseillère auprès du cabinet des pompes funèbres Hollywood Forever explique : « Il semblerait que toutes les personnes de moins de 40 ans qui sont décédées emportent leur téléphone portable avec elles. C'est un phénomène qui touche aussi les Blackberry. Une fois nous avons eu le cas d'un homme qui fut enterré avec sa Game Boy », avant d'ajouter : « pour beaucoup de gens, le téléphone fait partie intégrante de la personne ».

Ed Defort, directeur des éditions du magazine American Funeral affirme à MSNBC : « j'ai même entendu des cas où les gens étaient enterrés avec leur iPod. Aussi, il y a cet homme qui fut présenté au reposoir avec son kit Bluetooth aux oreilles ».

Pam Vetter, un employé des pompes funèbres de Los Angeles, explique que la famille du défunt ne souhaite pas couper le cordon virtuel et que même si personne ne répondra au téléphone : « il se sentent connectés avec le défunt parce qu'il s'agit de son téléphone, parallèlement cela les aide à accepter le décès de leur proche ». Dans le même ordre d'idée, il y a ce cas de cet avocat, John Jocobs, décédé en 2005. Sa femme ne s'est pas contentée de l'enterrer avec son téléphone mobile, elle a aussi continué de payer le forfait du téléphone.

Peut-être encore plus fort, Franck Perman, directeur des pompes funèbres à Pittsburg en Pennsylvanie, explique qu'il arrive assez fréquemment que les défunts reçoivent des appels : « nous avons eu un jeune homme décédé cet été et ils ont placé son téléphone dans le cercueil pour le reposoir, il n'arrêtait pas de sonner. Il était en mode silencieux mais on pouvait voir le téléphone s'allumer et l'on savait que des gens étaient en train de l'appeler. Et ils laissaient des messages sur le répondeur. Ils savaient qu'il était mort mais ils continuaient d'appeler quand même ».

S'agit-il d'une excentricité américaine ? Pas totalement, car le Laboratoire du Futur, basé à Londres, avait déjà noté ce phénomène en Australie et en Afrique du Sud... mais aussi en Europe, au Royaume-Uni.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SFR prêt à vendre l'iPhone 3G mais ne remet pas en cause la vente du Blackberry Storm
Brainsonic rachète un nouveau spécialiste du marketing vidéo
Patch, contenu gratuit et serveurs pour  Sacred 2
Edition limitée : Pentax K-m aux couleurs de l’hiver
Torsten Ahlers : « Wunderloop améliore les taux de conversion de 200 à 500% »
Hercules lance le DJ Control Steel pour DJ amateurs
« L’Open Source dans tous ses états », une tribune de Patrick Benichou
Hi-Fi : Philips persiste et stream
Version collector et sortie le 14 janvier pour  X-Blades
La bêta de  BattleForge  s'étend : des clefs à gagner
Haut de page