Dailymotion lance son offre jeunesse et... concurrence la TV payante ?

Par
Le 15 décembre 2008
 0
00d2000001819906-photo-dm-kids-la-cha-ne-jeunesse-de-dailymotion.jpg
Dailymotion, qui revendique le statut de premier site vidéo indépendant au monde, inaugure aujourd'hui « DM Kids », un portail vidéo exclusivement destiné aux enfants. Les internautes pourront y consulter gratuitement des contenus fournis par différents fournisseurs et éditeurs, au nombre desquels on trouve quelques grandes chaînes spécialistes de la cible jeunesse, comme cartoon-network, Boomerang ou Canal J qui jusqu'ici, réservaient leurs contenus aux réseaux de télévision payante.

Environnement sécurisé, contenus sélectionnés

« Les moins de douze ans représentaient déjà près de 5% de notre audience, sur des contenus qui ne leur étaient pas forcément destinés », explique David Ripert, responsable des contenus chez Dailymotion. Pour adresser correctement les besoins de cette cible très particulière, la société imagine donc de mettre en place un nouveau portail, sans aucune corrélation avec ses autres espaces sur le Web, où les contenus seront manuellement sélectionnés, afin de garantir aux parents que l'offre est parfaitement adaptée à leurs enfants.

Au lancement, DM Kids disposerait de trois cents heures de programme, soit environ mille programmes. Outre les chaînes issues de la télévision payante, on trouve des canaux spécialisés gratuits (Gulli), des éditeurs (PlayBac), des institutionnels (CNES ou CEA), des labels et des producteurs, ainsi que des créatifs détectés par l'intermédiaire du programme Motionmaker. De quoi retrouver clips, documentaires, reportages... et une copieuse offre de dessins animés, allant de Scooby Doo à Popeye en passant par Bugs Bunny, Tom & Jerry ou Kid Paddle.

Dailymotion concurrent de la TV payante ?

Comme sur le portail principal, le modèle retenu est ici le partage des revenus publicitaires, qui devrait se faire dans la plupart des cas sur une base 50/50. Démarchés par la régie interne de Dailymotion, les annonceurs auront le choix entre bannières, habillages de page, des contenus sponsorisés ou pré-rolls (séquence de pub insérée avant la vidéo visionnée par l'internaute).

Bien qu'il offre un accès gratuit à certains contenus qui jusqu'ici n'étaient disponibles qu'au travers des réseaux câble et satellite, Dailymotion se voit plus comme le complément que le concurrent des TV payantes, avec des contenus à la demande qui n'ont pas forcément pour objet de détourner des flux linéaires traditionnels. « Nous offrons aux chaînes une visibilité supplémentaire, ainsi qu'une nouvelle possibilité de monétiser leurs contenus », estime toutefois David Ripert, qui entend bien convaincre de nouveaux diffuseurs de rejoindre le portail, et porter ce dernier vers les box des opérateurs.

Fort de 10,5 millions d'abonnés à ses offres payantes, soit à peu près l'audience que revendique Dailymotion en France, le groupe Canal+ ne reste pas indifférent à l'essor des services de VOD ou de catch-up TV, comme en témoigne l'arrivée de l'offre « CanalSat à la demande », qui permet de retrouver gratuitement les programmes diffusés à l'antenne pendant trente jours. Reste à voir si la mise en place de nouveaux services permettra de garder captifs de téléspectateurs... en passe de devenir internautes.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41

Les dernières actualités

scroll top