Facebook en France : Damien Vincent à la conquête de l'Hexagone

09 décembre 2008 à 18h48
0
00C8000001788154-photo-le-logo-de-facebook.jpg
A l'occasion du sommet LeWeb'08, qui se déroule actuellement à Paris, le réseau communautaire Facebook annonce l'ouverture d'un bureau dans l'Hexgone. Neteco s'est entretenu avec Blake Chandlee, directeur commercial EMEA de Facebook et Damien Vincent tout juste nominé au poste de directeur commercial en France. Les dirigeants reviennent sur les enjeux du réseau communautaire et les stratégies commerciales adoptées.

« Avec 6 millions d'utilisateurs actifs, la France se trouve en cinquième position mondiale » explique Blake Chandlee, avant d'ajouter : « la part des utilisateurs internationaux a réellement augmentée après la localisation de notre site Internet et particulièrement en France ». Alors qu'il y a deux ans, la part des utilisateurs américains du géant des réseaux communautaires représentait 90%, en 2008, celle-ci a été divisée par trois. Il n'est donc pas étonnant que la firme californienne ait décidé d'ouvrir un bureau dans l'Hexagone, à Paris dans le seizième arrondissement. Il s'agit du troisième bâtiment après celui de Palo Alto et de Londres.

Damien Vincent se décrit comme un enfant de l'Internet. Après des études en école de commerce et une première expérience au sein d'une start-up publicitaire, M. Vincent rejoint le groupe AOL où il occupe la position de Business Development Manager pendant deux ans pour être nommé directeur commercial de Advertising.com, un poste qu'il occupe pendant les deux années suivantes. En janvier 2007, Damien Vincent rejoint l'équipe de MySpace France en tant que directeur commercial et a récemment été choisi par l'équipe de Mark Zuckerberg pour prendre en charge et mener à bien la stratégie de Facebook dans l'Hexagone

A ce jour, Facebook comptabilise plus de 130 millions d'utilisateurs, soit deux fois plus que l'année dernière. Black Chandlee affirme : « nous n'annonçons aucun chiffre prévisionnel pour l'année prochaine, mais nous nous attendons à une forte croissance ». Damien Vincent ajoute : « lorsqu'ils se réveillent, la première chose que font les gens c'est se connecter sur Facebook ». Le directeur commercial de Facebook France précise : « chaque mois, sur Facebook, 27 millions d'événements sont créés, 7 millions de messages sont envoyés et 30 millions de photos sont mises en ligne. Je veux placer l'équipe de Facebook en expert des réseaux communautaires en France. Le marché est tout nouveau et il y a encore beaucoup de choses à faire. »

01811372-photo-damien-vincent.jpg


En termes de stratégies publicitaires, Facebook profite de la nature de son réseau publicitaire pour proposer plusieurs solutions de publicités ciblées auprès des annonceurs. Blake Chandlee explique : « notre équipe commerciale travaille avec les vingt premières agences mondiales pour déterminer les objectifs marketing d'une société et la manière dont la campagne sera présentée aux internautes ». Facebook utilise donc les données du profil de l'internaute (âge, sexe, passions...) pour lui retourner une annonce personnalisée susceptible de l'intéresser.

Outre des pages spéciales sponsorisées par une marque particulière, la société a mis en place des publicités collaboratives, tels que des clips vidéo, qui peuvent être commentés par l'utilisateur, lequel partagera par la suite cette interaction sur le flux d'activités social visible par ses contacts.

Facebook a récemment ouvert l'initiative Facebook Connect, un système permettant de se connecter sur un site partenaire avec ses identifiants de Facebook et d'y retrouver ses informations personnelles. Bon nombre d'analystes avaient prédit que Facebook en profiterait pour étendre son marché publicitaire en apposant des publicités sur ces sites partenaires. Pourtant, Blake Chandlee dément ces propos : « absolument pas, ce n'est pas du tout notre but. Nous ne placerons aucune publicité sur ces sites. ».

Face à la crise économique actuelle qui sévit sur l'ensemble des marchés, Blake Chandlee reste optimiste : « Facebook mène une stratégie financière très conservatrice avec un solide modèle économique et une croissance agressive. Nous n'avons pas observé de conséquence suite à la crise financière même s'il ne faut pas se leurrer, la crise a touché tout le monde, mais pour Facebook il n'y a pas d'impact direct. Contrairement aux grands groupes, nous n'aurons pas une année plate. » avant de conclure : « pour nous, s'il devait y avoir un impact suite à cette crise, cela s'observerait plutôt au travers de notre vitesse de croissance. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top