IBM propose un bureau virtuel sous Linux auprès des PME

0
00C8000001580542-photo-logo-ibm-marg.jpg
Aux Etats-Unis, IBM vient de dévoiler une nouvelle stratégie visant à contrer la dominance de Microsoft au sein des entreprises. En signant un partenariat avec Canonical LTD, éditeur de la distribution de Linux Ubuntu et Virtual Bridge, fournisseur de logiciels de virtualisation, la société américaine entend déployer une solution alternative aux produits de Microsoft.

La particularité de cette solution est qu'elle ne réside pas directement sur les postes des utilisateurs mais est centralisée sur un serveur puis déployée aux salariés grâce au logiciel Verde. Cet ensemble de logiciels est proposé entre 59 et 289 dollars selon les besoins de l'entreprise. Ainsi, en guise d'outils de productivité, IBM entend proposer des licences de Lotus (email, outils bureautiques, messagerie instantanée). IBM estime qu'au final, le client économiserait 800 dollars.

Jeff Smith, vice-président des technologies open source chez IBM, déclare à Cnet : « en déployant votre technologie de cette façon cela vous fera économiser plus de 50% sur les coûts finaux ».

IBM s'est récemment lancé dans l'aventure du cloud computing avec le projet Blue Spruce. Contrairement à Google, il semblerait cependant que la société n'ait pas choisi une solution complètement hébergée pour contrer la dominance de Microsoft. S'il est clair qu'en ces temps de crise, cette solution répond aux besoins des petites entreprises émergentes, on peut se demander si les grands groupes seront prêts à changer l'intégralité de leur infrastructure.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Brevets : Nokia et RIM renouvellent leurs accords
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Internet en 3G sur une TV dans les pays émergents
Pioneer promet des Blu-ray de 400 Go lisibles sur PS3
Podcasting : Libcast annonce le rachat de RSS-one.com
Les films dispo en VOD peu après leur sortie en salle ?
YouTube Symphony Orchestra : Star ac' du violon?
Free souhaite toujours diviser par 2 le prix du mobile
RIM souhaite racheter Certicom pour 41,3 millions d'euros
Haut de page